Portrait

Salah Mahdjoub : « Gérer une équipe de foot ou une équipe de facteurs, c’est la même chose »

06/11/2019 à 13:23

Véritable routard du foot amateur francilien au cours de sa carrière de joueur, Salah Mahdjoub s'est naturellement tourné vers un rôle d'entraîneur. Aujourd'hui adjoint de Bernard Bouger aux Lusitanos Saint-Maur en National 2, il revient sur son parcours et sa double casquette entre le monde du football et celui de l'entreprise. Rencontre.

Né à Provins en Seine-et-Marne, Salah Mahdjoub a tapé ses premiers ballons dans le club de sa ville jusqu’à l’âge de 15 ans. Il côtoie à cette époque l’équipe régionale d’Île-de-France où il est le seul seine-et-marnais. Une présence qui suscite l’intérêt de certains clubs, il prend donc la direction d’Alfortville pour les 15 ans nationaux jusqu’en 17 ans nationaux. À 18 ans, après avoir passé son bac, Salah joue une année en Seniors avec Provins avant de traverser le département et d’atterrir en Seine-Saint-Denis au Red Star.

« J’avais laissé de bons souvenirs à Alfortville, lâche l’intéressé. Le coach que j’avais eu là-bas est parti au Red Star et m’a demandé de venir. En moins d’un an, je suis passé d’un statut d’amateur complet à intégrer le centre de formation. » Il côtoie des joueurs comme les frères Diawara, Abdoulaye Meité, Price Jolibois, Yoan Rangdet, Ibrahima Faye ou encore Camille Oponga, Mickaël Tacalfred. « J’avais le niveau pour jouer au Red Star et eux avaient le niveau pour jouer dans de plus grands clubs », glisse Salah…

« À 26 ans, je gagnais le salaire d’un joueur de National ou de bas de tableau de Ligue 2« 

« J’ai joué dans 15 clubs différents. J’ai voyagé dans toute la région parisienne et la proche province. C’est ce qui m’a permis d’avoir un réseau de joueurs énorme, de personnes qui décident ou qui entraînent. Je n’ai pas été très stable, mais cette non stabilité m’a permis de m’ouvrir un réseau d’adresses énorme. J’ai une belle carrière de joueur amateur. Je suis fier de ce que j’ai fait, d’avoir pu voir toutes les villes de France et d’avoir côtoyé plusieurs championnats », confie l’ancien joueur du Racing ou de Villemomble.

Lors de son passage au FC Les Lilas, où il vit du football avec un contrat, un dirigeant lui propose de travailler à la Poste, à Noisy-le-Sec. Salah Mahdjoub saute le pas et à 24 ans commence sa double carrière de joueur et de postier. Auparavant, il avait acquis un solide bagage avec un Master 2 de Management. « Ce fut exceptionnel, à 26 ans, je gagnais le salaire d’un joueur de National ou de bas de tableau de Ligue 2. J’avais les deux situations ce qui m’allait très bien jusqu’à la descente des Lilas en CFA2 et que le club n’ait plus trop de moyens. J’ai commencé à bouger à Meaux, Choisy, l’Arménienne, Bois Guillaume, au Red Star et Mantes. Ma double casquette en étant d’abord cadre, puis cadre supérieur à la Poste m’a permis de côtoyer deux mondes différents, mais tellement proches. »

« Je dois tout à Bernard Bouger »

Alors sur la fin de carrière à Créteil, en équipe réserve à 32 ans, Salah se voit proposer un poste d’adjoint par son ancien entraîneur à Villemomble : Bernard Bouger. Un duo de coachs inséparable jusqu’à aujourd’hui, qui a fait les beaux jours du FC Fleury 91 durant 6 saisons, où ensemble ils obtiennent une montée en CFA et deux beaux parcours en Coupe de France avec un 32ème et un 16ème de finale. À l’intersaison 2017, ils décident de se relancer dans un nouveau projet à l’US Lusitanos Saint-Maur, autre formation de National 2.

En plus de sa caquette de coach, Salah endosse un rôle de recruteur. « Les résultats que j’ai eu depuis 7 ans en tant qu’entraîneur, c’est grâce à mon double cursus. Un club en adéquation avec mes valeurs et avec lequel j’espère aller le plus loin possible. Je dois tout à Bernard Bouger. Il a vu chez moi quelque chose qui lui a plu. Gérer une équipe de foot ou une équipe de facteurs, c’est la même chose. La reconversion, j’y ai toujours pensé. La Poste a été une chance inouïe pour moi », explique l’intéressé qui occupe depuis septembre 2018 le poste de responsable qualité opérationnel dans les établissements du Ier, IIe, IIIe, IVe, XIIe et XVIIe arrondissements de la capitale. Salah Mahdjoub passera prochainement le DES. Une ascension professionnelle et sportive qu’il aimerait amener encore plus haut : en National !

Par Nicolas Cotten.

Crédit Photo : Lusitanos Saint-Maur

Pour ne rien manquer de l’actualité du foot francilien :