Régional 1

US Sénart-Moissy : Benjamin Betourné repart à l’attaque

12/12/2019 à 12:13

De retour dans le club seine-et-marnais (R 1) après deux saisons passées à Sainte-Geneviève-des-Bois (N 2), le buteur de 31 ans se montre toujours ambitieux. Il espère le prouver dimanche contre la réserve de Fleury.

Il est revenu à la maison. À Moissy-Cramayel, Benjamin Bétourné est comme chez lui. Lors de son premier passage dans le club moisséen, il n’avait laissé d’ailleurs que de bons souvenirs, inscrivant près de 50 buts en quatre saisons (2013-2017) en National 3 (ex-CFA 2).

« On est là pour encadrer les jeunes »

« Après mon départ, j’avais gardé le contact, raconte ce Nordiste d’origine (il a joué successivement à Avion, Saint-Omer, Calais et Gravelines). A Saint-Geneviève, je n’avais plus assez de temps de jeu. Quand il a fallu faire un choix en fin de saison, il a été vite fait et je suis revenu à Moissy. Cela s’est fait d’autant plus facilement que je travaille et que j’ai fait construire une maison tout près. Ce qui me plaît, c’est son côté familial avec tous ses bénévoles toujours présents. Ici, je me sens chez moi. »

Sa mission ? Aider le club à retrouver son lustre passé. « Avec Benjamin Boisseau et Nedim Djitli (NDLR : arrivés également en provenance de Sainte-Geneviève), on est là pour encadrer les jeunes, ce qui a fait défaut la saison dernière, explique le trentenaire. On essaie d’apporter notre expérience. Ce n’est pas méchant, mais cette équipe manque un peu de maturité. C’est notamment pour cette raison que nos résultats sont en dents de scie. Mais on a un bon groupe qui vit bien. »

« Ramener le club au niveau où il était quand je suis parti »

Blessé en début de saison, cet attaquant de poche (1,70 m) n’a scoré que deux fois pour l’instant. Cela ne le chagrine pas, persuadé qu’il va monter en puissance, comme ses coéquipiers, au fil d’un championnat qu’il découvre. « C’est très serré, il n’y a qu’à voir le classement (NDLR : Moissy est actuellement 3e à un point d’Aulnay et de Linas-Montlhéry, les co-leaders), indique-t-il. Je reste un compétiteur et si je suis revenu, c’est pour ramener le club au niveau où il était quand je suis parti. Je veux également prendre du plaisir et il viendra avec les résultats. Il y a un bon coup à jouer, mais c’est l’équipe la plus régulière qui sortira du lot. »

En attendant de retrouver les sommets avec son club de cœur, ce vendeur dans un magasin d’ameublement et de décoration attend un heureux événement. Dans quelques semaines, il va être papa pour la deuxième fois. Ce sera un garçon. Conjuguer les joies du buteur avec celles de la paternité suffira au bonheur de « Benjy ».

Photo : SGS Football / Benjamin Betourné sous le maillot de Ste-Geneviève

Pour ne rien manquer de l’actualité du foot francilien :