Enational

Vivien Cédille (US Créteil Lusitanos) : « J’ai été dénoncé par mes coéquipiers ! »

24/03/2020 à 19:58

Lundi, l'US Créteil Lusitanos a frappé un grand coup lors de la première journée du eNational en s'imposant 4-0 face à Bourg-en-Bresse. Le co-entraîneur virtuel des Béliers et gardien de but, Vivien Cédille nous livre ses impressions avant un périlleux déplacement à Dunkerque, mercredi.

Pourquoi avoir accepté ce challenge de co-diriger l’USCL dans le championnat eNational ?

J’ai été dénoncé par mes coéquipiers ! Et, lorsque Daniel Gonçalves (le représentant de la communication de Créteil et co-entraîneur virtuel, NDLR) m’a proposé de représenter le club j’ai tout de suite dit oui ! Même en confinement, la devise du club reste « Vivre Ensemble Notre Passion » !

Du coup, on suppose que Football Manager et toi c’est une longue histoire d’amour…

C’est une grande histoire d’amour grâce, ou à cause, de mon grand frère Adrien. Il m’a plongé dedans dès l’âge de 10 ans. Dès que j’ai du temps libre, je joue à FM ! C’est un peu une religion chez nous.

Quelle est ta philosophie de jeu en tant que coach virtuel ?

J’essaye de copier au mieux le pressing de Liverpool, mon équipe préférée, et d’exploser vite en contre. Mais je ne vais pas rentrer dans les détails car il reste beaucoup de matches à jouer… (rires)

Et quel système de jeu adoptes-tu avec Créteil ?

Le système peut évoluer avec cette équipe. J’ai la chance d’avoir un effectif avec beaucoup de talents et je peux l’exploiter sous plusieurs systèmes. Le premier match, nous avons joué en 4-4-2, mais nous pouvons aussi bien évoluer en 4-3-3 qu’en 5-3-2. J’ai la chance d’avoir à ma disposition un préparateur, mon frère, adepte du 3-5-2 donc nous allons progressivement nous glisser dans cette formation… (rires)

Une première victoire 4-0. C’est prometteur… La montée est-elle encore jouable d’après-toi ?

Oui, c’est sûr que nous ne pouvions pas mieux débuter, mais nous devons encore progresser dans plusieurs domaines. Comme on dit dans le métier : il faut prendre les matches les uns après les autres. On verra où cela nous mène. Mais, tant que ce sera mathématiquement jouable, on donnera tout !

☟ CONTINUEZ VOTRE LECTURE ☟