Interview - L2HAC

Jean-Michel Lesage, légende de Deschaseaux

28/10/2020 à 10:04

Jean-Michel Lesage, qui a évolué durant douze années au HAC, et qui garde d'excellents souvenirs de ses saisons en Normandie, est considéré par les supporters havrais comme une véritable légende du club. Retour avec lui sur son passage chez les Ciel & Marine.

Jean-Michel Lesage reste à l’heure actuelle le meilleur buteur de l’histoire moderne du HAC, avec 81 réalisations. Arrivé chez les Ciel & Marine en 1998, le joueur, originaire de Bourg-la-Reine, rejoindra l’AJ Auxerre en 2007. Néanmoins, peu utilisé à l’époque par Jean Fernandez, avec seulement onze matchs de Ligue 1 disputés en Bourgogne, il reviendra finalement en Normandie entre 2008 et 2010, avant de finir sa carrière à Créteil.

Pièce maitresse du Havre AC pendant de longues saisons, celui qui fut reconnu par ses pairs comme faisant partie des meilleurs joueurs du championnat de Ligue 2 lors de la saison 2005/2006, est considéré comme une « légende » au Havre, en témoigne les dires de Laurent, supporter havrais depuis les années 1990 : « Il a longtemps été considéré comme le meilleur joueur de notre effectif et nous a permis de gagner de nombreux matchs. Il était très apprécié de tous les supporters, et a enflammé à de nombreuses reprises le Stade Jules Deschaseaux. On ne l’oubliera jamais ici car il est considéré comme une légende par beaucoup d’entre nous ».

Deux fois meilleur buteur du championnat de L2, l’attaquant aura tout connu avec son club de coeur. En effet, du titre de champion de France de L2 en 2008 à la saison catastrophique des havrais en L1 la saison suivante, celui qui a 43 ans aujourd’hui garde néanmoins d’excellents souvenirs de son passage au HAC.

Bonjour Jean-Michel. Pouvez-vous nous parler de votre rapport au club du Havre AC et nous dire en quoi est-il particulier pour vous ?

Mon rapport avec le HAC est très bon. J’ai pris l’habitude d’y revenir de temps en temps pour voir un match et pour revoir quelques personnes que je connais au sein du club. J’ai un rapport forcément très particulier avec ce club car j’y ai joué douze années pour à peu près 350 matchs. Ainsi, mes années au HAC représentent la majorité de ma carrière, et j’avoue que j’aimerais beaucoup y revenir un jour.

Quels souvenirs gardez-vous du Stade Jules Deschaseaux ? Qu’est-ce qui le différencie du Stade Océane que l’on connaît actuellement ?

J’ai beaucoup joué au Stade Deschaseaux, et j’en ai seulement fait quelques uns dans le nouveau. A Deschaseaux, c’était une superbe ambiance ! J’ai l’impression que la relation avec le public était plus facile, que ce soit pour les joueurs ou pour les supporters, dans l’ancien stade. Le Stade Océane est une magnifique enceinte et la couleur bleue du toit rappelle nos couleurs de maillot, c’est très beau. Néanmoins, au niveau du public, je ne ressens pas une grande accroche et cela sonne un peu creux par rapport aux matchs d’il y a quelques années. Je pense qu’il faudrait trouver une solution pour que les havrais puissent venir plus nombreux au stade. Puis, pour donner envie aux personnes d’y aller, il suffit de regarder les photos de ce stade qui donne vraiment envie.

Quel est votre meilleur souvenir avec le club ?

Mon meilleur souvenir avec le HAC était au Stade Deschaseaux, avec le match où j’ai inscrit mes premiers buts en Ligue 1 face au PSG. J’avais marqué un doublé magique pour moi. Puis, s’agissant du Stade Océane, ce fut le match contre le Real Madrid en 2012 pour les 140 ans du club.

Pour finir, quels souvenirs gardez-vous de la ville du Havre ?

Je suis arrivé dans cette ville en 1998 et à ce moment-là, il n’y avait pas grand chose. Aujourd’hui la ville a beaucoup changé, notamment avec le quartier des Docks Océane. C’est très joli et très agréable à vivre.

Propos recueillis par Arthur Léonard