PortraitPrésident

Julien Hamel : « Nous avons réussi alors que nous étions proche de disparaître »

26/04/2018 à 10:27

Passionné de ballon rond et Président à l'origine par intérim, voila maintenant près de dix saisons que Julien Hamel tient le rôle principal de l'As Lanquetot. Son club, son travail, ses ambitions : rencontre ce mercredi avec l'homme fort de l'ASL.

Âgé seulement de 32 ans, voila désormais huit ans que Julien Hamel a pris les commandes du club de l’AS Lanquetot. Un rôle qu’il a pris initialement pour une durée déterminé, comme il nous l’explique : « Je suis président depuis 8 saisons, malgré moi je l’avoue car à la base je devais dépanner une saison en 2009, mais c’est tellement dur de prendre un club de ‘campagne’ que les candidats ne se pressent pas à la porte… ».

Une évidence, quant on connait toutes les missions et responsabilité confiés à ce poste, peut-être encore plus quand il s’agit d’un club proche de son centenaire : « L’AS Lanquetot est un petit club rural mais vieux de 94 ans… Il a vécu ses plus belles heures en D2 de District seulement, mais il mérite mieux ! Dans les années 80 l’ASL a vécu un 3ème tour de Coupe de France, éliminé par Mont Saint Aignan qui évoluait en DHR. Aujourd’hui, nous comptons près de 90 licenciés contre 41 il y a encore 2 ans. Nous vivons un vrai renouveau qui été inespéré, mais avec un très bon travail d’un comité directeur et des bénévoles qui n’ont pas compté leurs heures pour faire renaître le club, nous avons réussi alors que nous étions proche de disparaître. »

Un renouveau possible grâce à la volonté de son Président et de son équipe de bénévole, qui n’ont pas hésité à prendre en main toutes les tâches qui incombent à la vie d’une association. « Je pense qu’un président de club d’une ville comme Bolbec ou Lillebonne pour parler de nos voisins, c’est dans un sens plus facile : tu as du monde partout, les aides, les collectivités qui entretiennent le terrain etc. Chez nous on fait tout, on trace, on entretien les vestiaires, on lave les maillots nous même… c’est très dur mais on aime ça. En plus ça renforce les liens, on se respecte tous car il y a de la reconnaissance les uns envers les autres ». Un nouvel élan qui se matérialise également par la présence du club sur le web et les réseaux sociaux. Dernièrement, le club s’est d’ailleurs doté d’une boutique en ligne flambant neuve afin de permettre aux adhérents de s’équiper aux couleurs du club. Mais pas uniquement : « C’est une superbe innovation, le club n’a rien à gérer puisque les joueurs font leurs achats comme sur tous sites en ligne. De plus, ils se mettent aux couleurs du club en bénéficiant de prix remisés, et indirectement réalisant des micro-dons à l’ASL puisqu’une partie des achats est reversé au club. Toutes les associations dans le besoin comme nous devraient le faire, c’est une plue value incroyable qui aide beaucoup car les temps sont durs. »

Côté terrain, Lanquetot peut compter sur une équipe après-midi co-leader de D3, une équipe matin et son école de foot. Une partie technique où le président s’appuie sur ses dirigeants bénévoles. « Gérer l’ensemble des équipes, des fois je n’ai rien a faire car ce sont les éducateurs qui bossent bien ! De mon côté je gère davantage l’événementiel, les sorties de nos jeunes, et les relations mairies qui sont indispensables ! Quand ça ne va pas je dois être la, malheureusement ça arrive à tous les clubs… Si un président me dis qu’il a eu une saison sans gérer un soucis, je lui demande un autographe direct ! » Une gestion des problèmes bien connus des associations sportives, sur laquelle la aussi Julien Hamel peut compter sur son équipe « Rouge & Noir », à qui il tient à adresser un bel hommage : « Dans ce club, les heures on ne les compte plus et c’est avec plaisir qu’on y passe autant de temps. Aujourd’hui on parle de moi à travers cet article, mais mes bénévoles en font autant voir plus car j’en demande beaucoup, je suis même insupportable des fois avec eux ! Je ne me rends pas toujours compte, mais lorsque l’on organise une manifestation avec du public nombreux, je ne veux pas la rater et j’avoue être chiant… mais je les adore ! C’est grâce à eux je suis encore là. »

Après avoir réussi un rebond important pour l’histoire du club, le Président compte bien ne pas en rester la et poursuivre sur le chemin actuel. « L’ASL dans 4-5 ans ? Bonne question ! C’est difficile car cela va tellement vite dans le foot… On est passé de 8 à 23 enfants cette saison, le but premier est de refaire une école de foot, ensuite faire monter l’équipe fanion avec l’ambition de l’amener aux portes de la D1 dans quelques saisons, et enfin avoir une équipe réserve qui tient la route. On est tellement largué depuis plusieurs saisons avec notre équipe réserve que nous voulons que ça change ! Dans quelques saisons on aura surement une équipe vétérans, vu que dès la saison prochaine une entente est envisagée. D’une manière générale, l’objectif est de passer la barre des 100 licenciés, ça nous ferait énormément plaisir et ça ferait taire tellement de personnes qui nous ont enterré en 2011 ! On est sur la bonne voie, on met des choses en place en interne et le projet 2018-2019 s’annonce très intéressant. On nous prendra au sérieux, et nous le sommes ! »