R3/NORMANDIEMONT-SAINT-AIGNAN FC

Mont-Saint-Aignan FC (R3), le nouveau départ

18/11/2020 à 10:34

Mont-Saint-Aignan FC, actuellement en R3, a changé la majorité de ses dirigeants cet été et compte bien entamer un nouveau cycle, avec beaucoup d'ambitions.

Un club qui devrait voir plus haut.

Si l’on excepte son très bon parcours en Coupe de France l’an dernier, on ne peut pas dire que le Mont-Saint-Aignan FC est aux devants du football normand depuis plusieurs saisons, en tout cas en ce qui concerne son équipe fanion.

En effet, malgré un club comptant beaucoup de licenciés, le MSAFC stagne en R3 depuis plusieurs saisons, sans être en mesure de voir plus haut.

Ses nouveaux dirigeants, qui ont beaucoup d’ambition, mais qui sont également conscients du chantier qu’il existe, vont tenter dans un premier temps de poser de nouvelles bases solides, avant d’espérer voir plus haut, pour « remettre le MSAFC à un niveau où il mérite d’évoluer » comme a pu le souligner son entraîneur, Oualid Nahal.

Oualid Nahal : « On se doit d’avoir un club ambitieux, qui vise haut ».

L’entraîneur mont-saint-aignanais est arrivé cet été avec beaucoup d’ambition et de modestie, et a souligné qu’avant de parler d’objectif, il convenait de tout reconstruire : »On entame un nouveau projet en voulant miser sur la jeunesse, la cohésion et le travail. En réalité, ce sont les trois mots clés qu’il faudra toujours garder en tête pour mener ce projet à bien, et pour gravir les différentes étapes les unes après les autres. L’idée est de redonner de l’attractivité à un club qui le mérite pleinement. En effet, si l’on évoque Mont-Saint-Aignan, on parle tout de même d’une ville de 19 000 habitants, avec une population majoritairement jeune ! On se doit donc d’avoir un club ambitieux, et qui vise haut. D’autant plus qu’en terme de football, Mont-Saint-Aignan a toujours eu une bonne réputation, que ce soit dans la catégorie sénior, mais surtout chez les jeunes, le club a l’habitude, depuis plusieurs années, d’avoir d’excellentes équipes. En ce sens, le projet que l’on a est intéressant et motivant. Je pense que c’est un beau défi. Pour soutenir nos ambitions, nous avons d’ailleurs la chance d’accueillir Régis Pain, qui prendra le poste de responsable technique. Il va apporter toutes ses compétences, son dynamisme, et surtout son expérience. On a également le souhait de former de jeunes éducateurs qui s’occuperont des catégories jeunes pour porter notre projet avec Régis. Si la tâche de reconstruire ce club s’annonce difficile, on est plutôt confiant et optimiste et on se dit qu’il existe un réel potentiel et une possibilité de faire quelque chose de bien. A l’heure actuelle, la première des ambitions est de reconstruire le club, avant d’envisager éventuellement un projet ambitieux pour l’équipe première en évoluant dans une division supérieure à celle dans laquelle on évolue actuellement. L’effectif a été totalement chamboulé par rapport à celui de l’an dernier en R3. En effet, on a recruté une trentaine de joueurs au total pour la R3 et la D1, avec des mutés et des non mutés. Il faut partir du principe qu’il y a tout à reconstruire. Pour notre équipe première, on va viser la première partie de tableau. Je pense que c’est une année de transition, avant d’envisager mieux pour la saison 2021/2022. Si l’on termine dans les cinq premiers, nous pourrons considérer que c’est une saison très satisfaisante. Il faut savoir rester mesuré. Pour autant, évidemment, s’il y a une possibilité de viser plus haut, on ne se privera pas. Ainsi, nous verrons si l’on peut revoir nos objectifs à la hausse au cours de la saison, mais on ne souhaite pas viser trop haut dans un premier temps, au risque d’être déçu. Pour le moment, les matchs amicaux sont très bons, donc c’est positif pour la saison à venir. Il y a une belle dynamique depuis notre reprise le 26 juillet, avec beaucoup de rigueur et d’investissement, donc on est très heureux de cela dans le staff« .

Florent Aurognon : « Un besoin de deux ou trois cadres pour encadrer un groupe très jeune ».

Si Oualid Nahal compte une trentaine de nouveaux joueurs cette saison, il a recruté malin, emportant notamment avec lui de vieilles connaissances, comme Florent Aurognon, le gardien de l’équipe, qu’il a connu à Bihorel il y a quelques années : « Personnellement, j’ai commencé le football à Bihorel lorsque j’étais tout petit, et j’ai donc évolué longtemps là-bas. L’an dernier, j’ai dû arrêter pour des raisons professionnelles car je n’avais plus le temps de m’entraîner avec mon travail. Néanmoins, cette année, ayant plus de disponibilités, j’ai souhaité reprendre car cela me manquait. Oualid, le coach, que j’avais connu un an à Bihorel, m’a sollicité pour le projet qu’il souhaitait mettre en place au MSAFC. On a bu un verre et il m’a expliqué qu’il repartait de zéro avec ce club et qu’il avait des ambitions sur le moyen terme, avec un groupe jeune et prometteur. Il m’a donc dit qu’il avait besoin de deux ou trois cadres pour encadrer l’équipe car le groupe était particulièrement jeune. J’ai souvent joué en R1 et en R2, mais avec cette année d’arrêt, repartir au niveau R3 était justement mon souhait, donc cela tombait parfaitement en réalité. De surcroît, j’habite et travaille à côté de Mont-Saint-Aignan donc, même géographiquement, cela me convenait parfaitement. Le projet est très intéressant car la majorité des joueurs ont entre dix-huit et vingt-et-un an, donc c’est toujours sympa d’évoluer dans une équipe, tout en participant à l’encadrement de jeunes joueurs« .

Régis Pain : « L’objectif est aussi de remettre l’associatif en avant dans ce club ».

Les ambitions pour l’équipe fanion sont donc sur le moyen terme, mais selon son responsable du pôle sportif, Régis Pain, l’idée de remettre l’associatif en avant dans le club convient davantage d’une urgence : « Depuis notre arrivée fin juin, la première idée est de remettre l’associatif en avant de ce club de Mont-Saint-Aignan, c’est une nécessité. En effet, on veut s’ouvrir à nouveau aux adhérents et valoriser l’accueil. Depuis la reprise, le premier projet est donc au niveau associatif. Ensuite, au niveau sportif, cette première année aura pour but de voir un peu, et l’on fera un premier bilan en fin de saison. Notre volonté est que tous les éducateurs fassent la même chose, dans le même sens, au niveau des séances d’entraînement. Pour le moment, tout se déroule très bien, les premiers résultats sont bons, et on peut donc être fier de nos premiers mois. On progresse, et nous verrons ensuite pour fixer des objectifs en terme de résultats. Pour cette saison, nous souhaitons poser les baser pour la suite. L’idée est que notre R3 se maintienne rapidement cette saison, et sur les saisons suivantes, nous verrons si l’on peut viser plus haut« .

Les verts et noirs sur la bonne voie.

A la suite d’une excellente préparation cet été, avec une majorité de ses rencontres gagnées, le club seinomarin a plutôt bien débuté sa saison avec cinq points en autant de rencontres, et en étant toujours invaincu en championnat.

Ce début de saison est donc pour le moment fidèle aux ambitions mesurées du club à court terme, même si les plus optimistes diront que le MSAFC est certainement en mesure de batailler pour le podium de R3.

Seul un accroc en Coupe de France à Barentin (cliquer sur ce lien pour découvrir le résumé de la rencontre), avec une élimination dès le premier tour, fait un peu tâche dans le début de saison des hommes de Oualid Nahal, surtout au vu du parcours du club de l’an dernier.

Pour autant, comme l’ont souligné les dirigeants du club, le premier bilan est plutôt positif, et semble laisser entrevoir de beaux jours pour le club.