InterviewU15

Bafodé Diakhaby (PSG) : « je ne me considère pas comme un entraîneur »

23/10/2020 à 17:21

Ex-défenseur du PSG, du FC Brussel ou encore du Paris FC, Bafodé Diakhaby (31 ans), aujourd'hui entraîneur des U15 du PSG, se confie sur sa fonction d’éducateur et sur le début de saison de son équipe.

Bafodé, d’où vous est venue cette passion pour le football ?

Enfant, je sortais avec mes grands frères, qui jouais au city-stade à côté de chez moi. Étant des modèles, je voulais les imiter et rapidement j’ai pris goût au football.

Quel est votre plus grand souvenir de foot ?

J’en ai plusieurs mais le plus marquant en tant que joueur, c’est mon premier match amical avec les professionnels contre Boulogne-sur-Mer (1-1, Bafodé était entré à la 46ème minute, ndlr). Paris est mon club de cœur depuis tout petit donc y faire ses premiers pas avait beaucoup de valeurs. Le titre de champion de France U18 en 2006, le premier du centre de formation, est aussi un très bon souvenir.

« Je suis proche de mes joueurs. »Bafodé Diakhaby

Pourquoi avoir choisi d’embrasser une carrière d’entraîneur ?

Quand j’étais joueur, j’étais passionné par tous les aspects du football. J’avais ce plaisir à analyser le jeu et rapidement, j’ai eu cet intérêt à vouloir passer mes diplômes. Lorsque j’étais en CFA, je passais déjà mes diplômes d’initiateur. Donc quand j’ai arrêté, la reconversion était déjà trouvée. Cette passion s’est encore plus développée lorsque j’ai intégré le centre de formation en tant qu’adjoint de Laurent Huard qui est un formateur dans l’âme et avec qui j’ai énormément appris.

Qui vous a en donné envie ?

Ça part des coachs que j’ai côtoyés en tant que joueur, je pense notamment à David Bechkoura que j’ai eu pendant 2 ans au PSG, et avec qui j’échange encore beaucoup.

Quel est votre style de management ? Quel rapport avez-vous avec vos joueurs en général ?

Je suis proche de mes joueurs. Le rapport humain est très important, car notre rôle est d’accompagner les garçons à passer des paliers. Je ne me considère pas comme un entraineur au premier plan mais plus comme un éducateur. L’idée est d’épauler nos garçons tout en leur apportant une culture « club » et en leur donnant des repères de
jeu. Grace à ce climat de confiance, les garçons se sentent bien et peuvent par la suite exprimer leur talent, développer leur potentiel.

Comment est-ce que vous trouvez les mots pour les garder motivés tout le temps ?

Un joueur qui porte les couleurs du PSG est naturellement motivé. Ils sont challengés à travers de multiples activités. Il y’a cette notion de triple projets à la préformation: la scolarité, la partie éducative et la partie sportive. Chaque cellule a cette idée et cette envie de challenger les jeunes pour développer leurs esprits de compétition.

« l’exigence est la même à chaque poste »Bafodé Diakhaby

Quel bilan tirez-vous de ces 4 premiers matchs* ?

Les garçons ont été très sérieux et sensibles aux contenus que nous essayons de leur inculquer. Ce sont 4 matchs qui sont très enrichissants et très productifs pour le futur.

*1-1 contre le U16 de Rouen, défaite 3-1 contre Clairefontaine, victoire 3-2 contre les U16 des Mantois, victoire 5-0 contre Antony

Quels sont les objectifs cette saison pour votre équipe ?

A titre collectif, c’est de bien figurer en coupe de Paris ainsi que dans les tournois internationaux. Aussi de donner une bonne image sur les matchs avec un style de jeu propre à notre identité.

Vous jouiez au poste de défenseur droit, avez-vous un regard plus critique sur ce poste ?

Même si j’ai pris plaisir par le passé, l’exigence est la même à chaque poste.

Nous sommes en plein dans les vacances de la Toussaint, comment est-ce que vous accompagnez les jeunes lors des stages ?

Nous essayons de le faire avec de multiples activités en interactions avec la partie éducative et la partie scolaire. Au niveau sportif, nous profitons des vacances pour revoir certains contenus d’entrainement. Ce sont ses séances de régulations.

Qu’est-ce que le club apporte de plus lors de ceux-ci ?

Par la multitude d’activités, le PSG essaye de varier les contenus pour que les jeunes aient un bagage complet pour les échéances futures comme l’entrée au centre de formation.  À travers des échanges et partages, nous essayons d’innover et d’apporter nouvelles formes d’apprentissages.

Propos recueillis par Yanis Ben Messaoud

Crédit photo : PSG