Régional 1Président

Sébastien Bevierre (Claye-Souilly SF) : « On ne veut pas s’arrêter là »

16/06/2020 à 12:04

Au Claye-Souilly SF depuis 6 ans, Sébastien Bevierre en a pris la présidence en juin 2019. Fort de la montée de l'équipe fanion en Régional 1, le patron clayois veut continuer de dynamiser son club à tous les échelons. Interview !

Sébastien, quelle était votre fonction avant de prendre la présidence du club ?

J’étais joueur en Vétérans et je m’occupais un peu du sponsoring, un petit peu de tout en fait car l’ancien président me laissait la main sur la partie management. Je suis chef d’entreprise et j’ai rejoint le club car William Longuet m’avait demandé de venir y jouer. William m’a ensuite proposé de rejoindre le bureau directeur et j’ai mis quelques actions en place. L’idée est de gérer un club de football comme une entreprise. J’ai pris une collaboratrice, Lola Bernelin, qui était en master management de club sportif (master validé depuis, NDLR). Elle a été en alternance avec nous pendant deux ans. On a géré le club ensemble sur la partie administrative. On a mis des bases, on a remis les comptes du club à jour.

Quel bilan faites-vous de la saison écoulée ?

Il ne peut être que positif : tous les voyants sont au vert ! Quatre montées, aucune descente, mais on peut dire merci au covid-19… Nos équipes U14 et U16 étaient avant-dernières en Régional et allaient descendre en Départemental, mais avec l’arrêt des championnats nous n’avons pas connu de descente. On a notamment fait monter notre équipe première et nos U18 R3, sur lesquels on a une très belle génération. Pour une première année de présidence, c’est pas mal ! Beaucoup de gens m’ont appelé pour me féliciter, mais je ne l’ai pas fait tout seul : Patrick Latraye est un super coach (l’entraîneur de la R1, Ndlr). C’est un travail d’équipe !

Le retour de William Longuet, en tant que manager général, traduit une volonté de se structurer encore plus ?

Oui, mais en plus de ça, il y a quelqu’un à la mairie avec qui on s’entend très bien. Tous les voyants sont au vert pour pérenniser tout ça. On va continuer à améliorer les infrastructures, on essaie d’avancer. William va s’occuper du sportif, du management des coaches, mettre de la rigueur. Il va apporter du professionnalisme. Il connaît beaucoup le football, c’est une bible. Je ne peux pas être partout.

Comment envisagez-vous la saison prochaine ?

Comme tous les présidents, on a de l’ambition ! Déjà, de bien assainir le club et mettre la qualité sur l’école de football, c’est très important ! Pour le reste, c’est de faire monter le plus d’équipes possibles. Et pour notre équipe phare, essayer d’aller chercher la montée en National 3. Quand je fais les choses, je suis un compétiteur, je suis chef d’entreprise donc si on peut amener le club en N3, ça serait génial ! C’est déjà bien d’être monté en R1, mais on ne veut pas s’arrêter là. On recherche des partenaires financiers avec qui je travaille, et si on peut avoir l’appui de l’un de ces gros groupes, ça ferait du bien. Je pense qu’on a l’équipe pour jouer le haut de tableau, si la mayonnaise prend avec le coach, les joueurs d’expérience, pourquoi pas l’année prochaine !

Propos recueillis par Farid Rouas.

Photo : Sébastien Bevierre, Patrick Latraye (gauche), William Longuet (droite)