Interview

Charles Itandje : « Sans faire de centre de formation, j’ai pu avoir une carrière pro »

09/10/2019 à 16:15

Tout juste retraité des terrains, après une dernière pige avec la National 3 du FC Versailles, Charles Itandje est désormais l'entraîneur de la réserve Régional 2 du club yvelinois. Pour Actufoot, l'ancien portier du RC Lens et du Liverpool FC revient sur sa carrière et sa nouvelle vie de coach.

Natif de Bobigny, Charles Itandje a tapé ses premiers ballons au quartier avant d’intégrer le club de sa ville pour sa première licence. Il passe par tous les postes avant de se révéler dans les cages au FC Le Bourget, puis au FC Les Lilas. « Je ne garde que de bons souvenirs, car j’ai eu de très bons éducateurs en Seine-Saint-Denis. Sans faire de centre de formation, j’ai pu faire une carrière professionnelle ! »

Itandje intègre ensuite le Red Star FC, club phare du 93, avec lequel il réalise une superbe performance en Championnat de France U17 en atteignant les demi-finales. « Avec les moins de 17, on fait un bon parcours en championnat et en play-off. Après on s’est rendu compte qu’on ne jouerait plus ensemble… J’ai intégré la CFA2 du Red Star. On m’a donné ma chance et j’ai fait un très bon premier match. »

« Le RC Lens a exaucé mon rêve »

Après quelques bonnes prestations avec l’équipe fanion, le franco-camerounais signe son premier contrat professionnel avec le Racing Club de Lens. Dans le Nord, Charles Itandje va connaitre 6 saisons incroyables : 170 matches de Ligue 1, la Coupe d’Europe et biens d’autres souvenirs… « Le RC Lens cela a été une grande aventure pour moi. Ce fut des souvenirs fabuleux. Une consécration. Je ne remercierais jamais assez la direction, les supporters, mais aussi le président et la famille RCL. Lens m’a donné l’opportunité de voyager et de découvrir beaucoup de stades. Lens a exaucé mon rêve d’être professionnel. Lens ce sont des gens très simple, très humbles avec un club intégré à leur vie. »

En 2007, l’ex-international des Lions Indomptables s’envole pour Liverpool et la Premier League. Mais, son rôle de doublure en Angleterre le pousse à rejoindre la Grèce, d’abord en prêt du côté de l’AO Kavala (2009-2010) avant de s’y installer définitivement à l’Atromitos FC (2010-2013), puis au PAOK Salonique (2012-2013). En 2013, le Balbynien découvre un nouveau pays : la Turquie avec Konyaspor, puis sous les couleurs de Caykur Rizespor, de Gaziantepspor ou encore d’Adanaspor FK. « J’avais à cœur de beaucoup voyager, explique l’intéressé. J’ai découvert la Coupe d’Europe. L’expérience en Turquie a été complètement dingue. En tant qu’homme, on pousse les limites. On a la pression quand on est un joueur étranger en Turquie. »

 « J’ai toujours voulu être entraîneur »

En août 2018, après une année sans club, il rejoint le FC Versailles 78. D’abord en tant que joueur, avec 9 matches de National 3 la saison passée, avant de devenir entraîneur chez les jeunes et enfin coach de la réserve Régional 2 depuis l’été dernier. « En 2013, j’ai commencé à penser à ma reconversion. J’avais à cœur de rester dans le football. J’ai passé le BEF et j’ai toujours voulu être entraîneur. Avec mon poste, je sais être directif et donner des conseils. Je suis content d’être revenu en Ile-de-France. Je suis fier de ma carrière et je suis désormais dans la transmission. On aime penser aux autres. »

Par Nicolas Cotten.

Pour ne rien manquer de l’actualité du foot francilien :