FootballPortrait

Petit Samy deviendra grand!

02/04/2017 à 23:40

Au hasard de nos pérégrinations sur les stades yvelinois, nous avons découvert Samy Baltham. Véritable Bijou du ballon rond, cet adolescent un délice pour les yeux. Découverte.

 

Voir jouer ce « gamin » de 14 ans est un régal pour les yeux. Tête haute dès sa prise de balle, Samy Baltham n’a aucun souci avec ses deux pieds. Il est aussi adroit du droit comme du gauche. Doté d’un bon jeu de tête, il est aussi à l’aise comme buteur que comme passeur. Ce garçon est une vraie merveille.

C’est que, malgré son jeune âge, Samy, fils de Redah, le gardien du stade d’Aubergenville et lui-même éducateur de football, est un enfant de  la balle. Il débute sa formation à domicile avant de faire un crochet par Les Mureaux en U13 régionaux. Après un passage chez les U14 du PSG, Samy évolue en ce moment à Mantes en U15 DH. Mais l’adolescent, grâce aux sacrifices de ses parents, a été pensionnaire de l’Académie Bernard Diomède d’Issy-les-Moulineaux. Ce qui en dit long sur sa volonté de réussir dans le foot.

Lui qui a eu la chance de participer à un entrainement avec l’équipe de France à Clairefontaine, a eu droit à un voyage au Brésil pour assister à France-Équateur lors du Mondial 2014. Aujourd’hui élève en 3e, il veut décrocher avant tout son Brevet des collèges. Mais Samy est tellement doué que déjà des clubs de Ligue 1 sont sur sa piste afin de l’intégrer à leur centre de formation. Avec la tête bien sur les épaules, le jeune footeux veut prendre son temps. Il est couvé par Oumal Niang, l’éducateur de l’équipe d’Excellence d’Aubergenville qui n’a de cesse de lui prodiguer des conseils.

Il sait que le chemin sera long. Cependant, il est dores et déjà reconnaissant à l’endroit de tous ses éducateurs. « Ils m’ont tous apporté quelque chose, et je leur dois beaucoup. J’aimerais aussi remercier l’Académie Bernard Diomède qui m’a appris beaucoup de choses », lance-t-il. Cet été, l’avenir de Samy va peut-être basculer. Quelle direction prendra-t-il? Nul ne le sait. Mais une chose est certaine, il quittera les Yvelines. Bon vent donc à lui!