Régionale 2

3 questions à…… Laurent Vidal (Olympique Cazes)

27/02/2018 à 17:14

Onzième de Régionale 2, l'Olympique Cazes est dans une situation difficile. Cependant, l'équipe de Laurent Vidal et Nicolas Morel n'est qu'à quatre points de la sixième place. Laurent Vidal répond à trois questions sur l'avenir du club du village de 200 habitants.

Actufoot82: Quel est l’objectif pour la fin de saison, essayer d’assurer le maintien pour ensuite regarder un petit peu plus haut? 

Laurent Vidal (Olympique Cazes): On va mettre beaucoup d’humilité dans nos objectifs parce qu’on apprend du niveau. Il y a quand même un petit fossé d’écart entre la DHR et la PH, notamment dans l’intensité et au niveau technique. On a les joueurs pour, ce n’est pas un souci. Maintenant, on a une grosse partie du groupe voire la quantité du groupe qui n’a jamais connu ce niveau avant donc on l’apprend. Une fois qu’on a dit ça, on va surtout essayer de prendre des points, pas mal de points pour chaque et puis essayer d’être très performant à la maison. Evidemment, le premier objectif est le maintien sachant qu’on ne sait pas trop ce qui va se passer au-dessus avec les descentes de National, est-ce que cela ne va pas dégringoler pour faire des descentes en plus sur nos niveaux. Donc, il est évident que la première des priorités est le maintien. Après, aller voir plus haut, je pense qu’au mieux on ira voir la sixième place. Et s’il faut, la septième sera juste synonyme de maintien. Donc, l’objectif en priorité est vraiment le maintien et puis après si l’on peut aller chercher un ventre mou entre guillemets, on le fera.

AF82: Le ventre mou dont vous avez parlé n’est pas très loin devant. Donc, avec une bonne série, tout est jouable?

LV (OC): Oui, tout est jouable. Après, très clairement, on avait un bon coup à jouer pour regarder vers le haut si on faisait un résultat à Montauban. (ndlr: défaite 2-1 le 10 février) C’est pour ça qu’on est un peu frustré du résultat, sachant qu’on revenait à deux points du coup de Montauban. Là on aurait pu commencer à regarder vers le haut. Je crois qu’il y a un petit coup d’arrêt qui s’est fait à Montauban donc il est évident que là on regarde dans le rétroviseur. Mais maintenant, en fonction des points qu’on va prendre, on regardera vers le haut, on sait qu’on a quand même une partie de championnats pas des plus faciles, on joue Tournefeuille qui est troisième, ensuite on reçoit le leader Colomiers, on va à Grisolles et on va à Portet qui est deuxième. On joue les trois premiers en un mois donc l’idée c’est de prendre des points et on fera le bilan après ces quatre matchs qui arrivent. On saura à ce moment-là vers où on va s’orienter en terme d’objectif. Pour l’instant, l’idée c’est vraiment de s’éloigner le plus vite possible de cette zone de relégation.

AF82: Qu’est-ce qui vous manque pour viser un peu plus haut, cette année ou pourquoi pas l’année prochaine? Un peu d’expérience à ce niveau-là?

LV (OC): Oui, clairement, prendre de l’expérience. C’est toujours facile de dire ça, mais si on comptabilise les points perdus entre guillemets bêtement et notamment dans les arrêts de jeu, on perd à Colomiers, la meilleure équipe de la poule dans les arrêts de jeu, on perd chez nous contre Montauban à la 94° minute également. Il y a la gestion des temps forts-temps faibles, dans cette alternance-là, on a eu du mal à la gérer. On la gère un peu mieux aujourd’hui avec l’apport de certains, notamment l’arrivée de Rémi Galiot qui nous amène pas mal d’expérience. Donc, je pense qu’il nous manque de l’expérience que ce soit en terme de joueurs, en terme de profil de joueurs ou d’expérience de groupe, je crois que c’est vraiment ce qui nous manque. Les qualités, on les a, on a des joueurs qui sont capables de faire la différence à ce niveau-là, mais je pense que c’est vraiment cette expérience-là qu’il nous manque aujourd’hui. Cette expérience passe soit par l’apport de joueurs ayant connu le niveau supérieur, soit par l’expérience et la pratique à ce niveau-là par les joueurs que l’on a actuellement.