Reportage

Contrat de sponsoring, que faut-il savoir ?

18/07/2018 à 12:08

Deuxième épisode de notre série sur le financement dans le football amateur. Alors que la saison s’achève, mais qu’une autre se prépare (déjà), Actufoot vous propose de vous pencher sur un document particulièrement important en club : le contrat de sponsoring qui lie votre structure à vos partenaires. Alors, que faut-il y faire figurer ? Quelles en sont les mentions légales ? Thomas Sereni, expert du sponsoring sportif, et ex-directeur exécutif d’une grande agence de marketing sportif, nous détaille ces éléments.

# La forme

Un contrat de partenariat ou de sponsoring sportif peut prendre plusieurs formes mais trois à quatre pages en format Word peuvent suffire. Plus les clauses seront nombreuses et plus votre document prendra de l’épaisseur… c’est automatique.

# Les signataires

La première chose peut paraître futile… mais diablement importante. Au tout début du contrat, mettez et inscrivez les signataires du contrat et leurs références (raison sociale, numéro RCS, noms des représentants légaux), ainsi que la durée du contrat dans le temps. « C’est la base et tout commence par-là » avance Thomas Sereni, ancien directeur exécutif de Sport and Co, une agence de marketing sportif basée à Paris.

# Les éléments clés

C’est le moment de détailler dans un premier temps les éléments principaux du contrat à savoir les prestations vendues… et les engagements du club. Soyez le plus précis possible (sur le format d’un panneau, sur le nom du match parrainé). Et surtout… n’oubliez pas les cas de force majeur !

# Annulation

« Le contrat, on ne le sort que quand il y a un problème » Thomas Sereni en a signé des dizaines et il connaît désormais tous les tenants et aboutissants. Donc pensez à tout : la suspension d’un contrat, les annulations possibles en cas de match reporté, les cas de force majeure (temps, pelouse…). On n’est jamais assez prévoyants.

# La facturation

Qui dit prestation… dit contrepartie financière. Donc il faut à un moment donné du contrat annoncer la tarification proposée. « Le mieux est de prévoir en amont les modalités de paiement à savoir les dates à laquelle votre partenaire doit vous payer. » présente Thomas Sereni.

Un exemple de contrat…

Actufoot pense à tout. Pour vous permettre d’utiliser au mieux ces conseils, nous vous proposons un contrat de sponsoring sportif vierge, que vous pourrez utiliser au fil de l’année. Il vous suffira de le télécharger et de le compléter selon vos conditions.

 

Première partie : la grande enquête sur le financement dans le foot amateur