CDF5e tour

Athos Bandini (AS Maximoise) « Il faudra se mettre au niveau de cette équipe »

16/10/2020 à 17:30

Énorme défi en perspective pour la R1 de l'AS Maximoise ! Dimanche, les hommes d'Athos Bandini recevront la N2 du RC Grasse pour un 5e tour de Coupe de France alléchant. Le coach se confie avant ce choc.

Athos, on imagine que le match qui arrive face à la N2 du RC Grasse excite les joueurs, n’est-ce pas ?

Il ne faut pas se focaliser que sur ça, le championnat est important, mais c’est vrai qu’on n’a pas souvent l’occasion de jouer une N2. Pour nos joueurs, c’est un test. Ces matchs-là, il faut pas les jouer, il faut les gagner. Cela permettrait d’acquérir de l’expérience. Ce match, il ne faut pas le jouer avant le match, il faut mettre tous les ingrédients. On fait un bon début de saison à part le faux-pas à Monaco, mais on a un groupe intéressant qui se rajeunit. Si on perd ce sera logique, si on gagne ce sera l’exploit.

Votre équipe sera au complet ?

Mon capitaine est blessé et Amin Arroub aussi. Ce sont deux éléments importants dans l’effectif, mais aujourd’hui, malheureusement, je n’ai pas le choix. C’est comme ça, c’est le foot.

Vous êtes-vous renseigné sur le RC Grasse ?

Non, on ne s’est pas renseigné. Je connais un peu Loïc Chabas, c’est un bon entraineur qui aime le jeu, comme moi. Alors on va jouer, ne pas se prendre la tête, et mettre les ingrédients qu’il faut sur la pelouse. Une chose est sûre, ce ne sera pas un match fermé, mais un match très ouvert. On doit faire plaisir à nos supporters, ça doit être une « fête ».

« C’est soit on est prêt pour gagner ces matchs-là, soit on n’est pas prêt »

Il y aura une belle ambiance…

Chaque année, on nous retrouve toujours au 4e ou 5e tour de coupe de France. Il y a deux ans, on avait été éliminé par Grasse au 5e tour. Une autre fois, on avait éliminé la N2 d’Endoume. On est assez régulier dans cette compétition, maintenant ce serait bien de passer un cap. On s’attend à un match plaisant, on pense qu’il y aura du monde malgré le Covid car notre stade est grand, il peut accueillir du monde. En plus, il fera beau. Si on joue le match sur le terrain et pas avant, alors on mettra les ingrédients qu’il faut.

Avant un tel choc, comment on fait pour garder les joueurs sur terre, pour ne pas qu’ils fassent le match avant le match ?

C’est soit on est prêt pour gagner ces matchs-là, soit on n’est pas prêt, il n’y a que la tête qui peut gérer ça. On a des joueurs qui sont jeunes et qui ont envie de jouer en National ou N2, et pour cela ils ne doivent pas rater ce match-là. Ils doivent aussi se montrer. Ce que je leur ai dit, c’est que cela devait être un vrai match de National, il ne faut pas qu’il y ait un écart entre les deux équipes malgré la différence de niveau. Il faut que ce match soit comme un match de championnat. La coupe de France permet de jouer des équipes qu’on ne rencontre pas durant la saison. Dimanche, il faudra donc se mettre au niveau de cette équipe.