CDF5e tour

Athos Bandini (AS Maximoise) « J’ai le sentiment d’avoir réussi un pari »

19/10/2020 à 17:37

Athos Bandini, coach de la R1 de l'AS Maximoise, s'exprime après avoir réalisé l'exploit en Coupe de France avec une victoire (3-1) face à la N2 du RC Grasse dimanche.

Athos, comment avez-vous fait pour créer l’exploit ?

C’est un travail de vestiaire. Lors du discours, j’ai ressenti une équipe à l’écoute. On a un groupe qui est très bien depuis 3 ans et qui s’est rajeuni. On n’a pas un gros effectif, mais c’est sérieux à l’entraînement. Ça prouve qu’ils ont le niveau pour aller titiller des clubs de N2 ou N3. L’ensemble de tout ça nous a permis de l’emporter. Pour moi, ce n’est pas vraiment un exploit. Oui, on bat une N2, mais dans le contenu, à l’entraînement comme en match, on a des joueurs qui n’ont rien à faire à ce niveau. Aujourd’hui, si je dois entraîner une National, je récupère 7 ou 8 joueurs de mon groupe. On veut prouver à tout le monde qu’on a rien à faire là et qu’on veut aller chercher autre chose.

C’est une grande satisfaction pour vous ?

Je suis content pour eux car ils le méritent. Il y a deux ans, on avait sorti Endoume puis on avait perdu contre Grasse au 5e tour. Depuis, c’est à peu près toujours le même groupe. On sent l’évolution des joueurs jour après jour. Ce qui fait la différence, c’est que la municipalité a installé des projecteurs sur notre stade d’honneur, et donc maintenant on peut s’entraîner dessus. C’est plus facile de trouver des automatismes quand c’est comme ça… Avant, on s entraînait sur un synthétique puis on jouait sur la pelouse le dimanche, ce qui n’est pas évident.

Avez-vous déjà vécu de tels moments en football ?

J’ai eu la chance de faire deux fois les 32es de finale de la Coupe de France avec l’Etoile FC Fréjus St Raphaël, mais ce n’est pas le même ressenti, pas le même travail. A l’époque, j’avais les joueurs à disposition tous les jours, donc évidemment ça progresse plus vite. J’ai le sentiment d’avoir réussi un pari avec un groupe de jeunes joueurs qui a envie de progresser encadré par quelques anciens qui s’entendent à merveille avec le groupe. C’est ma priorité.

« Loïc est dans une phase un peu compliquée »

Vous étiez partis avec un plan face à Grasse ?

On avait mis des repères sur le terrain par rapport à nos panneaux de publicité, un repère de bloc d’équipe et harcèlement sur le porteur du ballon dans certaines zones qui ont marché à merveille. J’ai des joueurs qui sont intelligents et à l’écoute, et je sais qu’on va encore passer des paliers. Je pense que certains clubs feraient mieux de s’intéresser à des joueurs comme ça plutôt que d’aller recruter dans le nord de la France.

Qu’avez-vous pensé de Grasse ?

Vous savez, c’est toujours compliqué ce genre de situation. Je me mets à la place de l’entraîneur. Quand on tombe contre une R1 et qu’on est une N2, on a tendance à prendre le match un peu plus à la légère, on met moins de rythme sur le terrain. C’est inconscient ! On le voit même chez les équipes de Ligue 1 ou Ligue 2 lorsqu’ils affrontent des clubs de National en 32e de finale de Coupe. Loïc est dans une phase un peu compliquée, mais je lui souhaite de réussir, de continuer à travailler. Depuis plusieurs années, il fait du très bon boulot à Grasse. Je lui souhaite de rebondir, il y a toujours des moments compliqués comme ça dans la vie d’un coach.

Qu’espérez-vous pour ce prochain tirage ?

Recevoir. On avait un stade bien rempli lors de cette rencontre face à Grasse. On a perdu de la place à cause du Covid bien sûr, on n’a pas le choix, mais aujourd’hui, pour le club, pour la ville, c’est bien de recevoir. Mais à ce niveau-là, on prendra les matchs les uns après les autres. Moi, personnellement, j’aimerais tomber contre Martigues ou Aubagne pour jouer contre une équipe de niveau National.

Un petit mot sur Tristan Campeon qui a inscrit un but ce dimanche face à son ancien club de Grasse ?

C’est un super minot ! J’ai des joueurs revanchards qui ont raté leur saison l’année dernière comme Bilal Ouchmid. Il a attendu, il est patient, il bosse. C’est super pour eux quand ça se passe comme ça ! ITristan, il a passé de très belles années à Grasse, je suis content pour lui, il en est déjà à 6 ou 7 buts en ce début de saison, ce qui prouve que c’est un vrai buteur. On accorde beaucoup d importance à la préparation mentale, on veut les remettre en état mental. Quand j’étais en National, j’ai sorti des joueurs sur le tard, c’est ça qui est intéressant quand t’es coach. C’est bien de remettre en état des joueurs qui en ont besoin.