CommuniquéSupporters

Les Fedelissimi 1998 communiquent suite à la banderole confisquée par le service de sécurité du SC Toulon

21/01/2020 à 9:52

Suite à l'interview de Var Matin avec Claude Joye président du Sporting Toulon, les Fedelissimi 1998 communiquent par rapport à la réponse donnée à la question de la banderole confisquée par le service de sécurité du club.

Le communiqué des Fedelissimi 1998

« Suite à l’interview de Var Matin avec Claude Joye président du Sporting Toulon, nous communiquons suite à la réponse donné de sa part sur la question de la banderole confisquée par le service de sécurité du club.

La veille du match le club nous a demandé si des animations et banderoles était prévues pour le match face au Red Star, nous avons voulu être transparent avec la direction et nous leur avons dit que plusieurs phases étaient en train de se voter au sein de notre groupe d’une trentaine d’encartés, le club nous demande de revenir vers eux une fois que le groupe aura décidé.

Six heures avant le coup d’envoi, nous prévenons le club que la phrase SOS MOURAD sera sortie, mais ils sont contre.

Donc, sur le fait qu’il y a des règles à respecter nous l’avons fait bien entendu.

Nous sommes les fedelissimi 1998 petit groupe placé dans le bloc C de la tribune Mouraille, nous avons supporté le club dans l’enfer de la DH sous l’ère du président Bencivengo et sous l’ère du président Joye, nous sommes en colère et déçu que le club nous envoie le service de sécurité pour un cri de détresse, ce n’est pas là première fois que le club agit de cette manière en envoyant un service d’ordre en tribune Mouraille, parfois de manière plus grave et scandaleuse que face au Red Star.

Quoi qu’il en soit nous resterons fidèle à nos couleurs, nos valeurs et nos convictions. Dans l’enfer en DH on nous a vu chanter mais l’amour du sporting c’est pour l’éternité. FT98 »