ClubBilan Jeunes

Fréjus Saint-Raphaël, créateur d’étoiles

26/06/2019 à 16:39

Grâce à un système de points et de coefficients, l'Etoile FC Fréjus Saint-Raphaël a été élu meilleur club de jeunes du Var par Actufoot. Fabien Sgarra, Directeur Général du club et Charly Paquille, dirigeant, nous éclairent sur la formation fréjusienne.

Club phare de l’ouest-Var, l’Etoile FC Fréjus Saint-Raphaël détient le plus grand nombre de licenciés du département. À l’échelon national, il figure au 52ème rang. Détenteur du label élite depuis 2017, l’Etoile FC met un point d’honneur à accueillir un maximum d’enfants dans ses rangs. « On est un club de football, une association, on a un rôle social et on essaie donc d’accueillir chez nous les jeunes passionnés. Jusqu’à 10 ans, on prend tout le monde. On commence vraiment à sélectionner à partir de 15-16 ans », déclare Charly Paquille, responsable technique de l’Etoile Academy. Dans l’organigramme mis en place, il y a une réelle distinction entre masse et performance. Fabien Sgarra, directeur général administratif, insiste sur cette idée. « Chacun doit pouvoir trouver sa place, il y a du football pour tout le monde. On est là pour travailler à la fois sur un système de formation mais nous n’oublions pas la masse car ça fait partie de notre rôle. Comme beaucoup de clubs amateurs, on a une très forte action au niveau de la cohésion sociale. Ça fait partie de l’ADN du club. »

Dans les catégories jeunes de foot à 11, l’Etoile FC dispose d’équipes dans les plus hauts niveaux ligue et district. C’est dans ces catégories d’âge qu’entrent en jeu des degrés de performance, perfectionnement et formation. L’objectif étant d’arriver à mener et à intégrer ces joueurs petit à petit dans les équipes U18, U20, dans la réserve de l’équipe fanion et dans l’idéal jusqu’au groupe N2. C’était notamment le cas cette année. En effet, 7 joueurs formés en partie dans le club varois ont fait l’intégralité de la préparation physique avec la N2. Ces jeunes, ils essaient, en priorité, de les recruter dans les environs.

« Par rapport à quelques années en arrière, on ne fait pas trop de recrutement. On essaie de faire confiance à du local. Si on prend de l’extérieur, c’est que le joueur est vraiment au dessus, ou s’est éloigné dû à un déménagement », déclare Charly Paquille. Fabien Sgarra confirme cette approche. « La priorité est de pouvoir trouver et accueillir le maximum de joueurs issus de notre bassin. Fréjus Saint-Raphaël constitue un bassin très important, avec une grande densité de joueurs. Aujourd’hui, on a des accords avec les clubs d’agglomération car il y a la CAVEM (Communauté d’agglomération Var Estérel Méditerranée) avec laquelle nous avons un partenariat. »

Néanmoins, l’Etoile FC doit évidemment composer avec le départ de ses meilleurs éléments vers des structures professionnelles. C’est le lot des clubs amateurs, déplore Fabien Sgarra. « On peut les regretter, mais c’est surtout une fierté de permettre à ces jeunes joueurs d’intégrer des structures professionnelles. Notre volonté serait, si possible, de parvenir à les faire grandir encore davantage et les avoir quelques années supplémentaires à l’Etoile Fréjus Saint Raphaël. Mais ça passe déjà par des résultats sportifs. Ce qui veut dire que l’un des objectifs est d’arriver à retrouver rapidement une équipe de jeune au niveau national, permettant ainsi d’avoir une certaine assise au niveau sportif », estime le dirigeant. Disposant d’équipes en U19 et U17 R1, Fréjus peut espérer accéder à ces niveaux à court terme. Charly Paquille tient à saluer le travail des éducateurs. « Aujourd’hui, si il y a ce titre-là (ndlr : meilleur club de jeunes du Var), c’est grâce aux éducateurs. Ceux qui sont actuellement en fonction mais également ceux qui sont partis. De nombreux éducateurs passés ici ont fait du très bon travail. », souligne le responsable de l’académie.

Découvrez demain l’équipe-type des joueurs passé par l’Etoile FC Fréjus Saint-Raphaël !