InterviewNational

Kenny Moulet (SC Toulon) « On attendra la décision des instances et on s’y pliera »

09/04/2020 à 18:34

Le confinement, la question de la reprise des championnats, son avenir... Kenny Moulet, milieu du SC Toulon, s'est confié pour Actufoot !

Kenny, comment vivez-vous le confinement ? Que faites-vous pour passer le temps ?

Je suis en famille. On vit ça comme on peut, on prend son mal en patience. On essaye de faire du sport, on structure nos journées, on passe du temps avec les siens… on trouve toujours de quoi s’occuper !

Qu’est-ce qui vous manque le plus dans le foot ?

Ce qui me manque le plus, c’est de pouvoir retrouver les terrains avec les coéquipiers et de rejouer au foot. On a beau s’entretenir, courir, faire des exercices, rien ne remplace le ballon.

Le club vous a donné un programme à suivre pour s’entretenir ?

Oui, le club nous a donné un programme concocté par notre préparateur physique. On essaie de suivre en fonction de ce qu’on a sous la main. Certains ne peuvent pas sortir de chez eux car ils sont en centre ville, d’autres peuvent partir courir en forêt. On essaye d’adapter ça et de suivre le programme au mieux ! Moi, de mon côté, j’ai la chance d’être à la campagne, donc je peux courir et aller m’entretenir à coté de chez moi.

Vous restez en contact avec vos coéquipiers et le club ?

Oui, on est en contact à peu près une fois par semaine pour faire le point. Et on prend des nouvelles entre nous aussi joueurs. On s’envoie des petits messages pour savoir si tout va bien. Et je vous rassure, tout le monde se porte bien dans l’équipe, personne n’a été directement touché par le virus chez nous. Ils sont comme moi, ils essayent de vivre ça du mieux qu’ils le peuvent chez eux.

 

« Quand tu joues à Toulon, tout  le monde est plus exigeant, c’est comme ça ! »

 

Que représente le SC Toulon pour vous ?

Pour moi, et je pense que c’est un peu le cas pour tout le monde, c’est un club emblématique, un club très important autour duquel il y a beaucoup de ferveur. C’est un super club ! Il n’a pas la même aura que les autres. Quand tu joues à Toulon, tout  le monde est plus exigeant, c’est comme ça ! Ça reste un très grand club dans lequel beaucoup de joueurs aimeraient jouer.

Parfois, c’est difficile de supporter cette ferveur qui forcément peut paraître « exagérée » parfois ?

Oui, c’est exacerbé, c’est sûr dans cette situation… mais c’est comme ça, quand tu viens à Toulon, il faut accepter ça ! On en a conscience, dans le bon comme dans le mauvais, ce sera toujours comme ça.

Le championnat 2019-2020 est compromis. Est-ce que vous pensez qu’il faut trouver une solution pour le terminer ? Avez-vous la tête à reprendre le chemin des terrains ?

Quand on voit l’ambiance qu’il y a autour de tout ça, des gens qui meurent chaque jour, d’autres qui font un travail exceptionnel comme les infirmières qui sont au front, le foot devient secondaire. Si on nous dit de reprendre, on le fera, et on fera en sorte d’être prêt. En espérant que la situation s’arrange et que tout le monde aille bien…

Que devraient faire les instances concernant cette décision à donner pour la suite des championnats ?

Je n’ai pas la réponse. C’est compliqué, il y a beaucoup d’enjeux. Chaque club a son intérêt et ce n’est pas à moi de donner mon avis là-dessus. On attendra la décision des instances et on s’y pliera. Moi, je n’ai pas la solution.

Et si Toulon est sauvé car pas de descente ?

On le prendrait comme une chance. Quand tu es dernier et que tu peux te sauver… Après, ce n’est qu’une hypothèse ! On verra bien ce que les instances diront. On souhaite juste que la situation s’arrange.

 

« On a tous des amis qui jouent en amateur et on sait que c’est compliqué pour eux »

 

Quelles sont vos ambitions de joueurs ?

Quand je suis arrivé à Toulon, c’était pour aller le plus haut possible avec ce club. Comme tous les joueurs, mon ambition est d’être le meilleur possible et d’aller le plus haut possible.

Avez-vous été approché par des clubs ? Avez-vous des envies d’ailleurs ?

Non, rien aujourd’hui ! Et pour l’instant, je ne pense pas à ça, je ne pense pas que ce soit le moment.

Un dernier mot pour le foot amateur qui, avec cette crise sanitaire, va devoir vivre une crise financière…

Oui bien sûr. Ça rend triste. On a tous des amis qui jouent en amateur et on sait que c’est compliqué pour eux. En plus, tout le monde est dans le flou, personne ne sait comment ça va reprendre, à quel moment, dans quelles conditions. J’espère qu’ils auront le soutien qu’ils méritent et que ça va s’arranger pour eux et pour tout le monde.

Crédit photo : SC Toulon