CDF5e tour

Luigi Alfano (SC Toulon) « Ils avaient peut-être un peu plus faim que nous »

19/10/2020 à 15:32

Luigi Alfano, co-entraîneur du SC Toulon avec Karim Masmoudi, est déçu après l'élimination en Coupe de France (1-0) au Carnoux FC hier dimanche.

Luigi, quelle réaction après cette défaite surprise en Coupe de France ?

On prend un but à la 89e. On a été en dedans. Ils méritent largement leur victoire. Malgré tout, c’est un peu embêtant de prendre un but en fin de match comme ça car il y avait les pénaltys qui arrivaient. On avait pris la décision de faire tourner, mais malheureusement on a raté notre match. Ça met un coup d’arrêt à notre élan.

Pourquoi avez-vous fait tourner ?

On a un effectif de 25-26 joueurs donc obligatoirement il faut bien les voir ! On leur avait demandé de faire en sorte de nous compliquer les choix avant les matchs, c’est raté ! C’est comme ça, c’est la coupe. Après, ils n’ont que des joueurs qui ont joué au-dessus. Ils nous ont été supérieurs et on s’en sort bien, il faut bien le reconnaître. Je suis un peu déçu du contenu. Il faut tourner la page, et surtout s’orienter vers le match de samedi contre le Goal FC. Ce ne sera pas facile.

Étiez-vous en colère après la partie ?

Si on gueule, ça sert à quoi ? Non, on est déçu, c’est normal, car en plus, lors du prochain tour de coupe, il faudra trouver des matchs amicaux. C’est embêtant par rapport au rythme… Au moins, maintenant, on va être concentré pour le championnat.

C’est peut-être un mal pour un bien…

Le futur nous le dira. Je me rappelle de l’année où on monte en Ligue 2, en 95-96. On fait un très bon parcours en coupe et on était monté ensuite. On avait perdu contre Montpellier en 8e de finale. Bien souvent, ça bouffe des forces aussi ! Il faut passer outre et préparer le match de samedi qui est très important.

Qu’avez-vous pensé de Carnoux ?

On les a joué en amical cet été, on avait fait nul. Je les avais déjà trouvé pas mal, mais là ils ont été encore mieux. Ils ont été agressifs dans le bon sens du terme. Ils avaient peut-être un peu plus faim que nous. Pourtant, on a tout fait pour préparer ce match. On ne peut pas dire qu’on l’a laissé passer. Ils ont mieux joué que nous, bravo à eux et à leur coach.

Est-ce qu’il y a quand même quelque chose de positif à retenir de ce match ?

Non, pas grand chose à retenir. On les a rarement mis en danger. Une chose pouvait nous sauver dans ce match-là, vu la physionomie du match, c’était d’aller aux pénaltys. On a perdu, c’est comme ça, on l’accepte.