CDF5e tour

Mounir El Hasnouni (Gardia Club) « Ce match restera une référence »

19/10/2020 à 18:31

Mounir El Hasnouni, coach du Gardia Club, revient sur le superbe exploit réalisé dimanche en Coupe de France (1-0) face à l'ES Cannet-Rocheville.

Mounir, quelle réaction après cet exploit ?

Je tiens à remercier les joueurs, le groupe entier, car les joueurs n’ont pas été pris, ceux qui étaient suspendus et ceux qui étaient blessés sont tous venus avant le match, pendant l’échauffement et après la partie pour soutenir leurs coéquipiers, et ça c’est quelque chose d’exceptionnel ! La victoire, je la dédie à tous ces garçons. Je ne suis pas comme ça mais quand j’ai vu ce qui se passait, ça m’a touché. Quand on a gagné, ils étaient tous contents.

C’est la preuve que le groupe est en train de prendre ?

Ce que j’ai voulu construire depuis le 27 juillet, c’est un vrai groupe, et on est en train de le faire petit à petit. C’est primordial ! N’en déplaise à tous les techniciens, le football c’est une chose, l’être humain en est une autre. C’est cet aspect humain qui nous a fait gagner ! Cela fait presque un mois qu’on essaie de trouver l’équilibre entre quand on a le ballon et quand on le perd. Au fur et à mesure, on est en train de se régler. Les garçons ont été d’une sérénité et d’une détermination à toute épreuve. Le don de soi a payé !

Comment était l’adversaire ?

L’adversaire était une vraie équipe de N3. Il ne faut pas sous-estimer cette équipe du Cannet Rocheville, ils ont 5 ou 6 individualités qui sont au dessus du niveau dans lequel ils jouent. Ils ont un collectif huilé et de gros atouts dans la possession. J’espère pour eux qu’ils continueront à exister dans cette division. Je tiens à remercier le coach de la N3, l’adjoint, et surtout Cédric Campello, le coach de la réserve, qui a été présent et nous a félicité de la victoire.

« Dans le jeu, on leur a laissé le ballon »

Comment avez-vous pu renverser la partie ?

Dans le jeu, on leur a laissé le ballon, on a profité du peu de déchets techniques qu’ils avaient pour essayer de les contrer. Ce qui m’a vraiment plu, c’est qu’on a fait ce qu’on essaye de faire depuis trois semaines, c’est-à-dire jouer. On sait qu’on a des joueurs de qualité qui peuvent nous aider à passer un cap, mais il faut leur apprendre qu’il y a aussi le don de soi. Mais sincèrement, ce match-là restera une référence.

Qu’espérez-vous pour le tirage ?

Pour le public, on aimerait avoir une belle affiche !

Un dernier mot ?

Je voudrais remercier la municipalité de nous avoir ouvert la tribune. On a respecté les règles sanitaires. On avait trois ou quatre personnes à la sécurité, on a fermé le portail à l’entrée, il n’y avait que le Cannet-Rocheville et mes joueurs. En bas de la tribune, on avait deux personnes qui prenaient la température, il y avait du gel, des masques et une personne qui tournait pour vérifier que tout le monde le portait bien. Je remercie le Président Eric Agosta et le directeur sportif Sébastien Pasqualini qui ont fait le nécessaire pour que tout se passe bien. Enfin, mention spéciale à Tarek Selmi, le responsable Covid du club qui a géré tout cela du matin au soir. Et merci aux supporters d’être venus, il y avait beaucoup d’ambiance, entre 1200 et 1300 personnes.