AffaireR2 (C) / 12e j.

Affaire Maillane – Monaco : un joueur suspecté de propos racistes

08/02/2019 à 17:35

Nous avons réussi à nous procurer le PV de la Commission de Discipline de la Ligue et il y est indiqué qu'un joueur de Maillane est suspecté de propos racistes envers un joueur de Monaco.

On rappelle l’histoire. Dimanche 3 février, le match comptant pour la 12e journée de R2 (C) entre le Stade Maillanais et l’équipe 3 de l’AS Monaco est arrêté une première fois par l’arbitre à la 57e minute pour « une injure raciale qu’aurait reçu un arbitre assistant ». Puis la partie a été arrêtée définitivement à la 78e minute après « une injure raciale qu’aurait reçu cette fois un joueur de Monaco ». Jusqu’à présent, ce sont des spectateurs du match qui étaient suspectés d’insultes racistes. Mais, Actufoot a réussi à se procurer le PV de la Commission de Discipline de la Ligue, qui a placé l’affaire en instruction, et nous apprenons de nouveaux éléments.

En effet, un joueur de Maillane est aussi suspecté de « propos racistes à l’encontre d’un joueur adverse » et deux joueurs (dont celui qui est suspecté d’avoir proféré des insultes racistes) sont soupçonnés « d’acte de brutalité à l’encontre d’un joueur adverse ».

Nous avons contacté le président de Maillane, Gérald Morales, qui n’a pas souhaité répondre à nos questions.

Un événement qui n’est pas isolé…

Rappelons qu’en janvier une sanction était tombée concernant des faits de racisme qui avait eu lieu début décembre au FC Carpentras, club qui joue dans la même poule de R2 que le Stade Maillanais. Le club avait reçu trois matchs de suspension de terrain ferme pour des propos racistes tenus par des supporters envers des joueurs de Luynes Sports : « macaques, équipe de nègres, sales noirs » tout en poussant des cris de singes. Des cailloux avaient aussi été jetés. Le président de Carpentras avait dit en commission qu’il s’était excusé auprès du président de Luynes. Un événement du même genre avait aussi eu lieu du côté de l’AS Martigues Sud (qui est aussi dans la même poule de R2 que les deux clubs vauclusiens) à la même période. Un joueur avait eu des propos jugés racistes envers les officiels. Il les avait notamment traité « d’harkis ». L’un des assistants avait assuré dans son rapport que le joueur en question avait continué à prononcer des propos injurieux et racistes. Le club provençal avait écopé d’un match de suspension ferme de terrain, pour ces propos, ainsi que « l’intrusion dans l’enceinte sportive d’un spectateur » de Gémenos, en sa qualité de club recevant.

Note : Mise à jour sur la suspension de terrain pour l’AS Martigues Sud, dont la raison est également l’intrusion d’un spectateur.

Les articles en rapport avec cette affaire :

Pourquoi le match Maillane – Monaco a-t-il été arrêté ?

Affaire Maillane – Monaco : le communiqué du coach de Maillane

Affaire Maillane – Monaco : bravo Monsieur l’arbitre !