11 de choc84

Le 11 de choc de… Sylvain Vayson (AC Vedène)

08/06/2020 à 17:33

Le milieu de terrain de l'AC Vedène Sylvain Vayson nous livre son onze de choc. Une équipe très expérimentée qu'il a nommé "l'équipe des dégolasses". A ne pas rater !

Son système de jeu : 4-4-2

Gardien

Joris Gasparin : super gardien, un chat sur sa ligne, agile dans les airs sauf quand il crit « j’ai ! »… Par contre, il n’a pas un bon pied, il croit qu’il sait dégager en drop alors que pas du tout.

Défenseurs

Robin Latard, défenseur central : il a cotoyé le monde pro, c’est un super joueur autant dans son placement que la vision du jeu ou le jeu long. Mais ne lui parlez pas de physique, il est allergique…

Olivier Zukaro, défenseur central : la force tranquille. Puissant, technique, intelligent, i aurait pu fini pro. Par contre, qu’est-ce qu’il est râleur !

Nico Bono, latéral gauche : arrière gauche avec un vrai pied gauche. Super technique, buteur, mais son problème c’est qu’il ne veut jamais sortir.

Cédric André, latéral droit : très bon arrière droit même s’il croit que son vrai poste c’est numéro 6. Dur sur l’homme, il n’est jamais dépassé mais par contre, il n’a aucune coordination (ça se travaille).

Milieux

Marco Andreo : mon idole quand je jouais en 15 ans et que lui évoluait plus haut. Très bon ratisseur, grosse frappe, par contre il a les ischios très fragiles (rires).

Kévin Marc : milieu polyvalent même s’il préfère l’axe, une super technique, il court beaucoup. J’adore son jeu simple et son crochet feinte de frappe qui passe toujours depuis 2002…

J-P. Rasidy : joueur fantasque mais très technique. J’ai joué quelques matchs avec lui, il avait claqué quelques buts. Par contre, il ne défend jamais.

Sylvain Vayson : je me mets moi car cette équipe me plaît et j’aurais aimé joué dedans.

Attaquants

Yannick Chabaud : super attaquant, impossible de lui prendre le ballon dos au jeu. Très adroit devant le but, un renard et une super mentalité. Par contre, il préfère la chasse au foot, c’est problématique…

Guillaume Sbaiz : à l’époque, il bougeait les défenses adverses avec son grand gabarit, assez technique, bonne vision dans l’anticipation. Bon maintenant, il a du mal à bouger, ses genoux lui font trop mal.

Entraîneur

Dédé Gossard : sa carrière est derrière lui mais il n’a plus rien à prouver, il en a fait trembler des filets !

Thomas Flegon, adjoint : obligé de le citer avec le tournoi qu’il avait fait à Sarlat !