ITWN3 (Corse-Med)

Hervé Chérubini « Nous ne sommes pas assez riches pour entretenir une équipe de N3 »

08/02/2019 à 12:37

Des rumeurs circulent sur le forfait général de la N3 de l'AS Saint-Rémoise. Hervé Chérubini, Maire de Saint-Rémy-de-Provence, nous éclaire à ce sujet et nous dresse l'état actuel et le projet du club.

M. Le Maire, nous avons pris connaissance des difficultés financières de l’AS St Rémy et des possibilités que le club déclare forfait pour leurs équipes Seniors. Qu’en est-il aujourd’hui ?

J’ai reçu M. François Dussol, président de l’Association Sportive St Rémoise, mardi soir. Il m’a indiqué qu’il arrêtait parce qu’il considère qu’il a suffisamment mis d’argent dans ce club et qu’il n’a pas eu les retours escomptés en particulier en termes de sponsoring et de sponsors. Il y a des gens qui se sont engagés auprès de lui financièrement mais qui n’ont pas tenu leurs engagements. Il n’a donc pas eu les recettes qu’il attendait. A partir de là, il considère qu’il ne peut plus entretenir une équipe en National 3. Il y a un premier déplacement en Corse qui ne s’est pas fait, le second déplacement, il ne va pas se faire non plus. Sachez qu’en plus, la plupart des joueurs sont partis et qu’il est donc difficile de faire avec un groupe de joueurs restreint. En cas de nouveau forfait, l’équipe sera donc forfait général ce qui entraînera par la même occasion, selon le règlement, le forfait général de l’équipe réserve. En effet, il n’y aura donc plus d’équipes séniors qui joueront pour le compte de l’Association Sportive St Rémoise.

Y-a-t-il un projet qui pourrait se remettre en place pour la saison prochaine ?

Pour la saison prochaine, nous avons été contactés par un certains nombre de personnes qui s’intéressent au club. Alors, je suis très prudent dans les termes que je vais employer, ce n’est pas pour « reprendre le club » parce que reprendre le club voudrait dire reprendre aussi son passif aussi. Nous sommes en train de l’évaluer et ce n’est pas facile. J’ai dû ressortir toute les demandes, mails et courriers reçus par le club pendant l’année (en moyenne un courrier par mois) de demandes de précisions sur la gestion, la mise en place d’une gestion comptable, la rencontre de l’équipe dirigeante avec les cadres de la Mairie… Nous avons envoyé un courrier très important au président qui lui rappelle les engagements pris, qui lui rappelle la séparation équipes seniors / jeunes et qui affirme que la priorité de la ville restera toujours les jeunes. Le problème qu’on a, c’est que la ville verse 45.000€ de subventions, ce qui peut paraître beaucoup pour certains ou très peu pour d’autres en considérant que le club a une équipe en N3. 45.000€ pour vous situer, c’est la plus grosse subvention sportive qu’on verse sur l’ensemble des clubs de St Rémy et trois fois la subvention qu’on verse au 2e club de la ville, un club de tennis. Pour la ville, c’est un effort très important qui permet d’accompagner les jeunes mais en aucun cas d’entretenir une équipe de N3. Nous voulons un club qui forme les jeunes, qui occupe et accompagne les jeunes. Nous ne sommes pas assez riches pour entretenir une équipe de N3 avec nos propres moyens.

Pour vous, il y a un manque de transparence sur les subventions que vous avez versées ? Vous ne saviez pas si ça allait servir les jeunes ou plutôt la N3 ?

Ce n’est pas une question de transparence. Nous avions versé des subventions au club de foot et nous avions bien indiqué que nous souhaitions qu’elles soient fléchées sur les jeunes et les éducateurs des jeunes. Jusqu’à présent, ça a été fait. Aujourd’hui, la situation financière du club fait qu’il ne peut plus payer ni les éducateurs, ni les contrats fédéraux des joueurs de la N3. On est en Février 2019 et nous sommes prêts à verser la subvention habituelle de 45.000€, la même que la saison dernière, mais je veux être sûr que ça va être destiné aux jeunes. Je n’ai aujourd’hui aucune garantie là-dessus parce qu’à mon avis il y a des dettes.

Ce serait clairement problématique si ça devait arriver ?

Oui et c’est pour ça qu’on a retenu 20.000€ sur les 45.000 de 2018. Et quant à l’année 2019, nous sommes début Février et je ne pense pas qu’il y ait beaucoup de communes qui aient déjà attribué leurs subventions.
Après l’annonce de M. Dussol de quitter son poste, y a-t-il un président intérimaire qui a été nommé ?
J’ai eu la discussion avec M. Dussol, mais pour le moment je ne sais pas s’il a officiellement démissionné. Lui m’a confié qu’il souhaitait confier les rênes à la responsable des équipes jeunes. Je l’ai rencontrée hier soir et elle me dit qu’elle ne le fera pas sans connaître la situation financière exacte du club. Elle est très prudente, ce qui est tout à fait normal et compréhensible.

On a eu écho d’un déficit de plus de 100.000€. Avez-vous la possibilité de nous le confirmer et de nous en dire plus ?

Tout dépend de quoi on parle et ce que l’on prend en compte…
Aujourd’hui, le club a contracté des contrats fédéraux avec des joueurs, si ces contrats s’arrêtent il est évident que la dette sera de zéro sur ces contrats. Si on considère qu’il y a un contrat, un engagement strict avec des joueurs qui doit se prolonger jusqu’à la fin de la saison, ce n’est plus zéro, c’est 40.000€, tout dépend ce qu’on compte. Ce n’est pas le problème de la ville, c’est le problème entre un employeur (l’association) et des salariés (les joueurs qui ont des contrats avec l’association). J’ai appelé ce matin M. Martinet, président du District, que j’avais déjà eu, qui m’avait déjà fait part de la situation du club et que je souhaite rencontrer car il y a tout un tas de dettes qui sont des dettes potentielles. Si on pouvait mettre fin aux différents contrats aujourd’hui, il faudrait le faire, mais je ne connais pas la nature des contrats, ni les engagements du club pris en fonction de ces différents contrats. C’est la raison pour laquelle m’avancer sur un chiffre aujourd’hui est compliqué voire très compliqué. Qu’est-ce qui est dû ou non, je n’en sais strictement rien. On me parle de 17.000€ de dus au District, je ne sais pas ce qu’il y a dedans donc je vais discuter avec le président du District et voir si les dettes sont à la hauteur de ce que vous indiquez. Il n’y a personne qui va venir avec un chèque de 100.000€ comme ça et dire qu’il veut reprendre le club, ça je n’y crois pas du tout. Si au début de la saison prochaine un candidat reprend le club, on le soutiendra en lui répétant des principes simples qu’on répète depuis des années : « Nous ne pouvons pas dépenser plus que nos recettes ».

Avez eu vent de l’information comme quoi l’AS St Rémy souhaite changer de District pour celui de Provence ?

Oui, j’en ai eu vent mais c’est obsolète à ce jour. C’était une volonté du club.

La rédaction d’Actufoot a essayé de joindre le président de l’AS St Rémy, M. Dussol, mais celui-ci n’a pas encore répondu.