InterviewEntraîneur

Jonathan Merlin « C’est bien que les garçons voient autre chose »

19/03/2020 à 11:39

Il y a quelques semaines, Jonathan Merlin a annoncé que son aventure avec la U16 R1 de l'Olympique Montelais prendrait fin à la fin de la saison. Aujourd'hui, il revient sur les raisons qui l'ont poussé à prendre cette décision et nous parle de son avenir. Interview.

Jonathan, vous avez pris la décision d’arrêter avec ce groupe en fin de saison, pour quelles raisons ?

Je suis arrivé au club à l’été 2018 pour prendre la responsabilité des U15 R1. Après une première saison où nous avons réussi à nous maintenir au côté de « monstres » tels que l’OM, Monaco, Nice pour ne citer qu’eux, et une deuxième saison en U16 R1 qui n’est quand même pas mal pour le petit club que nous sommes même si je suis convaincu que nous sommes capables de faire mieux, j’ai pris cette décision qui n’est pas facile car j’ai un groupe de joueurs extraordinaires. Le club nous met dans de bonnes conditions pour travailler, dans un intérêt collectif et je pense que c’est bien que les garçons voient « autre chose » afin qu’ils poursuivent leur apprentissage. Deux ans pour faire progresser un groupe c’est très bien, il faut rester vigilant afin de ne pas faire l’année de trop.

Que retenez-vous de ces deux années à la tête de cette équipe ?

Je retiens surtout le positif car il y en a beaucoup. J’ai découvert un club qui bosse bien, structuré, composé de personnes compétentes et des bénévoles hyper investis. Aussi, et c’est ce qui m’a le plus marqué, j’ai découvert des garçons incroyables, mes joueurs, leur tempérament, leur sérieux, leur gentillesse font que ce groupe me marquera très longtemps. Sportivement ,c’est clairement une réussite, car nous avons lutté avec des clubs à ce niveau depuis des années. Après, mon coté compétiteur fait que j’aurais aimé nourrir plus d’ambitions cette saison mais nous avons un effectif très limité en quantité, ce qui ne pardonne pas à ce niveau.

Quelle a été la plus forte émotion ressentie avec ce groupe ?

Il y en a eu… Mais si je dois en sortir une, je dirai l’Olympicup, le tournoi du club, connu au niveau national. Gagner le tournoi de cette manière alors que nous étions peut-être l’équipe la plus faible sur le papier, sortir Troyes, Bastia, gagner Marignane Gignac en finale, voir les joueurs et les parents heureux, c’était certainement notre plus beau souvenir. J’en profite d’ailleurs pour saluer Steph, il saura pourquoi.

« Pour l’instant, je n’ai rien prévu pour la suite »

Pouvez-vous nous parler un peu de vos joueurs (qualités, défauts, etc) ?

Je n’aime pas parler individuellement de mes joueurs, ils savent tous ce que je pense d’eux. Collectivement je leur dis souvent qu’on a une equipe caméléon car nous sommes capables de presser haut, jouer bas ou avec un bloc médian. Nous sommes une équipe qui ne lâche rien, un peu à l’image de l’Atletico Madrid, sans m’enflammer bien sûr. Aimad Sbai (entraîneur de la U16 R1 de l’AC Vedène, ndlr) va râler car je lui ai piqué son equipe (rires). Offensivement, on est plus fort quand on joue bas, c’est clair, et on est capable aussi de jouer mais on doit s’améliorer dans l’utilisation du ballon même si les garçons ont beaucoup progresser dans ce domaine. En règle générale, on est un peu l’équipe que tu es dégoûté de jouer car on paye pas de mine mais sur le terrain on est bien souvent injouable (rires).

Avez-vous un nouveau projet pour la saison prochaine ? Avez-vous été sollicité ?

Pour l’instant, je n’ai rien prévu pour la suite. Pour être honnête, je pense avoir fait le tour au niveau des catégories jeunes, des U15 au U19, toutes de très belles saison. Mon objectif est de toujours progresser, ne pas rester dans ma zone de confort, et si je dois repartir, je pense que cela sera plus sur un projet sénior et découvrir un autre football.

Pour finir j’aimerai remercier toutes les personnes côtoyées au club, Steph mon adjoint qui fait un super travail (il cherche un club appelez-le (rires, il plaisante), féliciter Aimad et ses U16 pour leur saison incroyable, et bien sûr remercier mes joueurs car un éducateur n’est absolument rien sans eux.