InterviewDécalée

L’interview décalée de… Sabri Oueslati

19/09/2018 à 16:35

Sabri Oueslati, entraîneur du Bc Isle et également entraineur-adjoint de l'Us Pontet Grand Avignon 84, s'est prêté au jeu de l'interview décalée. Et petite surprise, il nous livre son favori pour le Ballon d'Or 2018...

Pour vous, qu’est-ce qui est indispensable chez un bon entraineur ?

Savoir fédérer et être rigoureux.

Dans le monde professionnel, avez-vous un modèle d’entraineur ?

Oui, Diego Simeone.

Êtes-vous superstitieux ? Avez-vous un rituel d’avant-match ? Si oui, pouvez-vous nous le préciser ?

Aucun. Cela ne sert à rien, ce qui doit arriver arrivera, le football est imprévisible et la superstition n’y changera rien.

Quel est votre plus mauvais souvenir en tant que joueur ?

On avait fini 1er de PHA (et de beaucoup) avec Courthézon, devant Sarrians, bâti à coups d’euros, mais les instances districales en ont décidé autrement…

Et votre meilleur en tant qu’entraîneur ?

La qualification pour la finale de la Coupe Roumagoux avec Roussillon.

Quelle est l’émotion la plus forte que vous ayez ressenti sur un banc de touche ?

La victoire avec mes U15 du Pontet lors de la finale de la Coupe Grand Vaucluse la saison dernière.

Quel joueur auriez-vous rêver d’entrainer ?

Dragan Stojkovic.

Pour vous, qui mériterait de remporter le Ballon d’Or 2018 ?

Luka Modric.

Complétez la phrase. Actufoot c’est…

Fout…rement foot.