IncidentD3 (B)

Olivier Begnis « Une insulte raciste a été adressée à un de nos supporters »

05/12/2018 à 10:30

Suite au témoignage de Stéphane Guernut, entraîneur de l'AS Piolenc, concernant le grave incident qui a eu lieu dimanche lors de la 8ème journée de D3 (B) entre l’Étoile d'Aubune et l'AS Piolenc, Olivier Begnis, président de l’Étoile d'Aubune, nous fait part de sa version des faits.

« Nos supporters n’ont jamais attendu les joueurs de Piolenc à la mi-temps »

« J’étais très proche de ce qu’il s’est passé. Au départ, c’est parti des supporters des deux équipes qui chambraient gentiment sur des petites fautes, des hors-jeu, etc. comme on peut le voir un peu partout. Puis, un supporter de Piolenc a commencé à provoquer les nôtres et s’est rapproché de la buvette. Son fils, qui était sur le terrain, s’est retourné et s’en est alors mêlé, ce que je peux comprendre car il voulait logiquement défendre son père. Lorsque l’arbitre a sifflé la mi-temps, une insulte raciste a été adressée à un de nos supporters et c’est de là que tout est parti. Ensuite, il y a eu des échanges de coups de la part des deux camps. Mais cela a été très rapide, les joueurs de Piolenc sont ensuite rentrés dans leur vestiaire et il ne s’est rien passé par la suite. Je tiens également à préciser que nos supporters n’ont jamais attendu les joueurs de Piolenc à la mi-temps pour les frapper, comme nous avons pu l’entendre. De plus, ce n’est pas l’arbitre qui a identifié mon joueur de l’équipe première qui a tapé mais c’est moi-même qui l’ai écarté. Et s’il y avait eu un autre de mes joueurs dans l’affaire, il aurait été exclu par le trio arbitral qui officiait lors de la rencontre qui suivait car ce sont les règlements. Mon joueur a été blessé au genou, il a été traîné par terre et a eu une ITT d’un jour. Il a également porté plainte. »

En réponse à cet article :

Stéphane Guernut « Mon joueur a la mâchoire fracturé »