Parole de coachU16 R2

Parole de coach : Adil El Hasnouni décrit son groupe U16 R2 !

07/04/2020 à 15:30

Caractères, tempéraments, comportements, personnalités... Pour notre rubrique Parole de Coach, l'entraîneur des U16 R2 de l'AC Avignon, Adil El Hasnouni, a accepté de décrire ses joueurs avec humour ! Et en ces temps difficiles, on en a bien besoin et ça ne fait pas de mal... A ne pas rater !

Théo : l’intellectuel, l’un des joueurs les plus réfléchis, même trop… Malgré cela, il est capable d’aller au combat. Un gardien d’avenir car c’est le seul qui parle anglais.

Flavio : le gentil garçon, aucune agressivité malgré un physique de déménageur, sauf les crampes à la 80ème.

Axel : le pit bull, il reste accroché au mollet de l’adversaire et ne lâche jamais malgré ses cuisses de grive.

Freddy : le nounours, un monstre physique mais doux comme un agneau, par contre je n’ai pas encore entendu le son de sa voix.

Paul : le beau blond, toujours élégant et beau quand il joue. Le problème, c’est que des fois, il oublie d’être bon.

Moustapha : le couteau suisse, capable de jouer à tous les postes. Par contre, on ira plus à Flunch à cause de lui.

Hamza : le futur, une percussion digne de CR7 mais un corps parfait pour la science.

Wassim : le soliste, un artiste. Le seul problème, c’est que quand il prend le ballon, il nous rend une balle de ping-pong.

Théo : le soldat, l’homme de devoir. On ne l’entend pas, on ne le voit pas mais il est toujours présent, c’est le gendre idéal !

Zino : le virtuose, 1m10, il arrive à faire disparaître le ballon. Par contre, c’est un chien sur l’homme et le seul carton rouge de ma saison.

Elain : le pro. Discipline, rigueur et sérieux. C’est le seul joueur qui se couche à 20h en stage.

Gessime : la pépite, il voit et sent avant tout le monde, il réalise mieux que les autres. Par contre, son seul plaisir c’est de faire des jongles avec du PQ.

Matteo : le grognon, je ne sais pas quand il est content ou en colère mais quand il décide de jouer, il met tout le monde d’accord. C’est l’avenir.

Youssef : le beau gosse, toujours bien coiffé avec sa mèche sur le côté. Mais malgré son corps de coq, il est capable de s’attaquer à un mec trois fois plus costaud que lui, il répond toujours présent.

Hazdine : le coyote, il va plus vite que son ombre et que sa tête des fois… Il manque juste un réglage aux calculateurs.

Yasser : le golgoth, 1m90 avec une puissance de semi-remorque. Le seul problème c’st que des fois dans sa tête, il oublie de venir au foot.

Amine : la pile électrique, il est toujours en surtension, il court même quand son corps lui dit stop… Mais des fois, les fils se touchent et « Boum« .

Ruhi : la force tranquille, je pense qu’il doit avoir du sang glacé qui coule dans les veines. Jamais un mot plus haut que les autres… c’est normal il ne parle pas français !

Les parents : les passionnés, j’ai l’impression d’avoir un groupe de supporters qui me suit… Toujours présents mais il faut qu’ils arrêtent de faire les commentateurs. En tout cas, merci à eux !

☟ CONTINUEZ VOTRE LECTURE ☟

Parole de coach : Yoann Barclay (FC Tarascon) décrit ses joueuses !