ClubITW

Sébastien Piocelle « Je soutiens le président Gil Magri »

13/02/2018 à 11:31

Sébastien Piocelle, Directeur Sportif de l'ARC Cavaillon, remet les choses au point ! Il répond à quelques questions concernant les récentes sorties médiatiques du président Gil Magri, du joueur Léon Amisi et d'anciens du club.

Par rapport aux derniers événements et par rapport à ce qui s’est passé avec Léon Amisi, comment est l’état de santé de l’équipe aujourd’hui ? Comment l’expliquez-vous ?

Déjà, il n’y a pas de joueur plus important que le club. Il y a eu effectivement des sorties médiatiques de personnes que j’apprécie mais les choses ne sont pas si simples que ça ! Ce qu’il se passe depuis 2 mois est inacceptable et il faut remonter au début de l’aventure pour comprendre la situation. Je m’explique : quand je suis arrivé au club, l’équipe première venait de descendre en PHB et le président comme moi-même souhaitions remonter de suite avec un groupe compétitif. Les 3/4 des joueurs ont quitté le navire et personne, je dis bien personne ne voulait rejoindre le club dans un premier temps ! Le président avait la volonté de me mettre dans les meilleures dispositions et là nous avons commis une grave erreur, mettre l’argent au milieu de notre projet. Aujourd’hui, on ne parle plus d’objectifs, de performances ou de football à Cavaillon mais d’argent !

Il y a eu beaucoup de reproches envers le président Gil Magri. Qu’en pensez-vous ?

On peut reprocher plein de choses à Gil mais je le soutiens. Combien de fois on s’est pris la tête mais je sais que ce n’est pas simple tous les jours et qu’il se démène pour assumer la situation. Mais il ne faut pas oublier que ce sont les joueurs sur le terrain, et encore… quand ils décident de venir s’entraîner ! Ils ne peuvent pas toujours se cacher et trouver des excuses !

Le changement d’organisation au club n’a pas aidé ?

En effet, notre changement d’organisation à la trêve n’a pas non plus aidé mais encore une fois, on demande aux joueurs de jouer à leur véritable niveau, c’est pas plus compliqué que ça ! Pour le coach, ce n’est pas évident d’arriver dans ces conditions mais on est tous derrière lui et on croit en son travail… L’Arc Cavaillon, ce n’est pas non plus que l’équipe première, il y a des choses cohérentes qui se font sur les autres catégories et ça on n’oublie d’en parler.