ITWD1

Y.Makhechouche : « il n’y a pas du tout le feu à l’AC Vedène »

07/11/2017 à 16:27

En difficulté en championnat de Départemental 1, l'AC Vedène aspire lors de cette saison 2017/2018. Recrutement ambitieux, objectifs élevés, l'ACV n'est pas à sa place en ce début d'exercice. Youssef Makhechouche, le coordinateur sportif du club, a accepté de réagir sur cette entame compliquée.

Youssef Makhechouche, comment expliquez-vous ce début de championnat difficile ?

Je pense qu’il y a un manque de respect de la part des joueurs envers le directeur sportif et le coach. Certains joueurs ont des attitudes qui ne sont pas au niveau que l’on attendait. Ca crée malheureusement une mauvaise ambiance dans le groupe.

Comment réagissez-vous concernant à cette situation ?

C’est dommage, on ne sent pas un groupe uni, soudé. Quand je vois que sur le terrain, il y a certains joeuurs qui ne sont pas déçus de perdre. Ca me chagrine, tout comme Cyrille (Bussi, le coach de l’équipe fanion), que je soutiens à fond. On sent qu’il ne vit pas bien cette période. La question que l’on se pose, c’est que devons-nous faire maintenant ? Est-ce la manière de travailler qui n’est pas bonne ? Est-ce le mercato estival ? Y a-t-il un problème entre les anciens et les nouveaux joueurs ? Tant de questions auxquelles nous allons, avec Cyrille, tenter de trouver des réponses le plus rapidement possible.

Sinon, comment se porte le club de l’AC Vedène dans son ensemble ?

A coté de ça, il y a un club qui se porte bien, car la deux et la 3 vont bien, on a depassé les 400 licenciés, on a des 19 ans qui sont leaders en Excellence et des 15 ans également leaders en Excellence. On a un peu plus de mal avec les 17 ans en DHR, mais c’est normal, ils sont promus. Mourad Rakeb (l’entraîneur des U17 de l’ACV) fait du super travail, c’est que du bonus la DHR.

Youssef, que tirez-vous de tout cela ?

Ca fait un bilan où il n’y a pas du tout le feu à l’AC Vedène. Malgré la D1, le club vit bien. Je ne dis pas que l’on est dans une situation tranquille en D1, mais il reste 85 points à distribuer, on peut inverser la tendance dans ce championnat et les autres sections vont bien. Avec Cyrille, on se casse la tête à trouver des solutions toute la journée, pour essayer de remonter la pente. Mais on n’en doute pas, on trouvera les solutions. On sait aussi que le président est derrière nous, ce qui motive encore plus. C’est une des forces à Vedène.