ITWCDF Féminine

Yoann Barclay « C’est le fruit d’un travail qui a commencé en juillet 2018 »

13/12/2019 à 17:30

Ce dimanche à 14h30, les féminines du FC Tarascon (R1) accueillent l'AS Saint-Etienne (D2) pour les 32es de finale de la Coupe de France Féminine, le premier dans l'histoire du club. Le coach vaucluse Yoann Barclay se confie pour Actufoot avant cette grosse affiche. Interview.

Yoann, vos joueuses et vous vous apprêtez à disputer un 32ème de finale de Coupe de France, une première dans l’histoire du club. Ressentez-vous une émotion particulière ?

Je suis heureux car c’est le fruit d’un travail qui a commencé en juillet 2018 avec beaucoup d’obstacles et ce match est comme un « checkpoint » pour nous montrer que nous sommes sur le bon chemin.

Comment allez-vous aborder ce rendez-vous particulier ?

En tant que technicien, comme un bon match à jouer. Pour le club, c’est une opportunité d’organiser un événement autour de ce match.

Prépare-t-on ce genre de rencontre différemment d’une autre ?

Oui, forcément. Nous recevons une équipe de l’élite du football français. Il y aura également beaucoup de monde dans les tribunes, il y aura un climat différent de notre quotidien. Je dois donc préparer mon groupe mentalement à jouer ce genre de match.

 

« Le but est qu’elles comprennent que c’est possible et qu’une fois sur le terrain, il faudra être à 100% »

Quels conseils allez-vous donner à vos joueuses avant le match ?

Je vais leur en donner beaucoup, mais le but est qu’elles comprennent que c’est possible et qu’une fois sur le terrain, il faudra être à 100%.

Pouvez-vous nous dire un mot sur votre adversaire, l’AS Saint-Etienne ?

C’est une institution du football français et dans le football féminin, c’est un club qui travaille très bien, et cette équipe est invaincue cette saison.

Un dernier mot pour finir ?

Je vais profiter, c’est vrai que ce week-end, c’est l’équipe féminine qui est mise en avant mais je tiens à remercier toutes les personnes qui travaillent dans l’ombre : les parents, les bénévoles, Tarascon athlétisme, la municipalité, les agents techniques de la mairie et les éducateurs du club. Alors un grand merci à la famille du FCT !