DistrictD3 (poule C)

Après « 400 buts en vingt saisons » la légende de La Boissière des Landes raccroche

09/05/2017 à 14:07

Outre trois années passées sous les couleurs de l'Esof La Roche, cet attaquant aura connu un seul et unique maillot : celui de La Boissière des Landes. L'homme aux quatre cents buts annonce sa retraite.

« Salut l’artiste » commente Jacques Giraudeau, le président du club de La Boissière des Landes.

Du rab

Nicolas Rigagneau annonce mettre un terme à sa carrière à la fin de cette saison. L’attaquant né à La Roche Sur Yon qui soufflera ses quarante bougies le 8 mars prochain raccroche. Déjà à l’aube de cette saison l’attaché commercial dans la vie de tous les jours s’interrogeait avant de remettre le bleu de chauffe une année supplémentaire. 2017/2018 comptera donc comme son ultime.

Badminton

« Pourquoi ? En raison de l’âge et pour le côté familial. J’arrête complètement. Fini le match le dimanche comme les deux séances par semaine. Je vais me mettre au badminton » sourit Nicolas Rigagneau.

Trois saisons à l’Esof

Père d’une jeune fille de treize ans et d’un petit garçon de trois ans, l’attaquant aura toujours porté le maillot de la Jeune France Boissièroise depuis sa première licence à six ans. Toujours ? « Non je suis resté à Saint-André entre quinze ans et dix-huit ans » confie l’homme qui vit en concubinage.

Capitaine

En comptant cet exercice proche du dénouement, le voici donc Bleu, Blanc et Rouge depuis vingt années consécutives « dont douze à quinze » comme capitaine. Sur ces deux décennies ? Des matches avalés en D1, d’autres disputés en promotion de première (un autre temps), certains joués en D2 ou en D3. Mais seulement trois rencontres avec la réserve.  Trois uniquement en vingt piges. Aucune baisse de régime visiblement. Quant à une blessure l’écartant du pré…

But décisif à Sainte-Flaive

Selon le président Jacques Giraudeau, Nicolas Rigagneau aura claqué la bagatelle de quatre cent buts depuis son retour au club en seniors. « 400 ? Peut-être, je n’ai jamais compté. Ah, si, cette saison j’en suis à quatorze en championnat. J’ai bien envie de finir sur un compte rond lors du dernier match à Nieul » aspire le futur quadra qui revendique soixante-huit kilos à l’heure de la pesée « en enlevant un petit peu.  »

Un but plus marquant qu’un autre ? « Dur à dire… Peut-être celui inscrit à Sainte-Flaive des Loups dans les ultimes minutes du dernier match de la saison, un but qui nous maintenait, sans que je me souvienne en quelle année.  »

Père et fils

Nicolas Rigagneau rit. Lui l’ancien aura connu plusieurs coaches successifs et côtoyé deux générations. Il y a vingt ans il évoluait aux côtés d’Alain Dreillard alors entraîneur joueur. Cette saison il aura été le partenaire de Dimitri Dreillard, fils de.

Révérence

Tenant à particulièrement remercier « Jacques Giraudeau, Pierre-Yves Cardineau, Stéphane Fuseau et Anthony Ferreni » le joueur offensif tirera sa révérence le 21 mai prochain. La légende de la Jeune France Boissièroise remisera définitivement sa paire de crampons au garage. Sur un titre de champion de D3 (poule C) dans la poche. Sur une montée en D2. Sur un 401e but ou plus ?

Crédit photo : DR.