DiversMercato

Barkley Miguel Panzo recruté en D2 lituanienne grâce à une page Wikipedia bidonnée ? Le club dément catégoriquement

05/02/2018 à 13:29

Une drôle d'histoire qui est reprise par certains médias nationaux comme européens. Et si Barkley Miguel Panzo avait sciemment bidonné sa page Wikipedia pour la rendre bien plus vendeuse auprès des recruteurs ? Et si les dirigeants de son nouveau club en D2 lituanienne étaient tombés dans le panneau ? Le club concerné dément.

Passé par exemple par l’AC Brévinois (PH) lors de la saison 2014-2015, Barkley Miguel Panzo (25 ans) portait les couleurs de l’US Orléans (en réserve en DH) en 2016/2017 après un exercice au TVEC 85 en DH (2015/2016).

Globe-trotter

Suite des pérégrinations pour le Franco-angolais qui signait finalement avec le Syrianska FC en deuxième division suédoise. Expérience de très courte durée pour l’attaquant qui, dans la foulée, rejoignait le Oskarshamns AIK, club de quatrième division en Suède.

Des voyages

Barkley Miguel Panzo poursuivait alors son tour d’Europe qui l’avait déjà vu poser son sac en République Tchèque (Baník Most) et en Angleterre (Hendon FC, Hillingdon Borough FC, Northwood FC et Cambridge City FC notamment) sans, jamais, parvenir à se faire une place chez les professionnels, évoluant en cinquième division anglaise au plus haut.

Buzz

Depuis quelques jours, et heures, Barkley Miguel Panzo fait (malgré lui ?) un peu le buzz dans certains médias. Il lui est reproché d’avoir enjolivé son CV de footballeur (gonflé ses statistiques ou avoir mentionné joué à un niveau bien plus haut) publié sur sa page Wikipedia (la page a depuis été mise à jour sans, visiblement, de données trafiquées quand certaines captures d’écran avaient bien mis en avant des chiffres et des niveaux  de pratique faux…).

Wikipedia, une source sûre comme tout le monde le sait. C’est en se basant sur cette page que les décideurs du FK Panevėžys, pensionnaire de D2 en Lituanie, auraient choisi de le recruter.

Wikipedia avant

Ci-dessous une capture d’écran de la page de Barkley Miguel Panzo à un moment donné. Croustillant d’y découvrir qu’il a par exemple porté deux ans le maillot des Queen’s Park Rangers avec trente-six buts inscrits en quarante-cinq apparitions, des statistiques affolantes devant lui ouvrir bien des portes… Queen’s Park Rangers, club de D2 où il n’a jamais joué. Dur de nier un bidouillage chez le principal intéressé. A moins de sortir l’argument du « à mon insu » ?

Wikipedia après

Et ci-dessous la page actuelle du joueur offensif. Oups, changements…

Démenti

Le club a publié un communiqué après que le joueur a paraphé son contrat le 1er février dernier. Et de démentir cette version rapportée dans plusieurs supports un peu partout sur le vieux continent. « Nous voulons indiquer que le contrat repose sur ses capacités démontrées sur le terrain, durant les entraînements et les matches, et non dans les descriptions de Wikipedia comme certains médias le rapportent » est-il notamment avancé.

Matches amicaux

Barkley Miguel Panzo, avant de signer, avait été mis à l’essai deux semaines durant et aligné lors de deux matches amicaux (face à Suwalki Wigry et Riga RFS). Il avait alors convaincu l’entraîneur Kurtijanui.

Angola ?

Le club reconnait toutefois avoir relayé une fausse information. Barkley Miguel Panzo, alors convoqué avec l’équipe nationale d’Angola, n’avait pas participé à la rencontre. Ce qui avait été pourtant mentionné sur la page Facebook du FK Panevėžys.

Jouera, jouera pas ?

Question subsidiaire ? Jouera ou ne jouera pas Barkley Miguel Panzo avec l’équipe fanion du FK Panevėžys actuellement dixième en D2 lituanienne ? Autre question : combien de temps durera cette nouvelle et énième aventure exotique ? En tout cas Barkley Miguel Panzo aura déjà réussi à faire un brin parler de lui dans le petit monde du football européen (dans le bon sens ?). Toujours ça de gagné ? Réserves de circonstance.

Crédit illustrations : The sun, Wikipedia et FK Panevėžys.