DistrictDistrict de Vendée

Face aux messages outranciers, injurieux, voire diffamatoires, le président Jean-Jacques Gazeau tape du poing sur la table

11/02/2017 à 15:32

Suite à la recrudescence de messages outranciers, injurieux, voire diffamatoires, sur les différents réseaux sociaux, envers les arbitres, les dirigeants de clubs ou du District, voire les joueurs entre eux, le District de la Vendée met en garde leurs auteurs.

Suite à la recrudescence de messages outranciers, injurieux, voire diffamatoires, sur les différents réseaux sociaux, envers les arbitres, les dirigeants de clubs ou du District, voire les joueurs entre eux, le District de la Vendée met en garde leurs auteurs.
Qu’il soit joueur, éducateur, dirigeant ou arbitre, l’auteur pourra être convoqué devant une commission de discipline, en fonction de la gravité des propos tenus.
Plus grave et il faut que les auteurs le sachent, si les propos sont diffamatoires, à savoir qu’ils portent atteinte à l’honneur et à la dignité d’une personne physique ou morale, la victime peut déposer plainte dans les trois mois qui suivent les faits.
Si le parquet poursuit, l’auteur encourt, en vertu de la loi du 29 juillet 1881, jusqu’à 12 000 € d’amende, puisque cette infraction est un délit.
Espérons n’avoir jamais recours à ces extrêmes et souhaitons que toutes les familles du football se respectent, il en va de l’image de marque de notre sport favori.
L’ensemble des dossiers transmis au District seront étudiés par la commission départementale de Discipline pour d’éventuelles sanctions.

Le Président du District, Jean-Jacques GAZEAU

Source : District de Vendée

Crédit illustration : District de Vendée