N3 - DHPetite annonce

Passé par la D3 belge et actuellement en D7 anglaise, le polyvalent Nathan Guyot amorce avec appétit son retour dans l’Hexagone

30/11/2018 à 4:09

Il a effectué ses premiers pas de footeux en herbe au Temple Cordemais FC, ce jusqu'en U14, club où son grand-père fut entraîneur durant de nombreuses années. Puis endossé la tunique du groupement Jeune Cœur d’Estuaire en U14/U15 (un groupement donc). Les années, justement et immanquablement, ont passé. Le minot a grandi, grimpé les échelons, mûri, suivi son cursus professionnel et parallèlement dévoré sa passion de footballeur, quitté la France. Aujourd'hui le retour se précise. Nathan Guyot (22 ans) s'apprête à traverser la Manche dans le sens Angleterre - France. Lui le joueur polyvalent qui avait quitté la région ligérienne à 18 ans afin de poursuivre ses études, après notamment avoir évolué au sein d'Orvault Sport Football (U15, U16 Interlingue, U17 Nation et U19 élite), recherche un challenge sportif à relever. Avec une bien belle expérience sous les crampons et un diplôme de kinésithérapeute dans la poche. Double atout... Double détente...

Basculement

Son bac dans la poche, Nathan Guyot quitte la région des Pays de la Loire. Cap sur le plat pays afin d’y suivre ses études de kinésithérapie. «  J’ai pu dans le même temps jouer en réserve et en D3 belge semi-professionnelle » détaille le joueur âgé de 22 ans.

S’il évolue en Belgique à ce niveau c’est aussi grâce à une rencontre, celle de « monsieur Sunday Oliseh » qui le fait signer comme joueur semi-professionnel. L’expérience sera également marquée par un titre de champion universitaire de futsal en 2016.

D3, D4, D5

Durant son aventure en Belgique, Nathan Guyot aura porté le maillot du CS Visé et sué sous les couleurs du RFCU La Calamine en D3. Comme joué pour Raeren-Eynatten en D4 et RE Blégny en D5, étant alors le plus jeune capitaine du club et de la ligue.

Quatre clubs en quatre ans, deux clubs en dix-huit ans

« En quatre ans en Belgique, j’ai fait quatre clubs. Une chose inhabituelle pour moi avec deux clubs en dix-huit ans en France. Mais liquidation de club et changement d’entraîneur de dernière minute m’ont forcé à bouger » se souvient le joueur contraint par les faits lui « toujours loyal » pour son club.

Angleterre

« Après mon diplôme en juin dernier, je suis parti jouer en Angleterre où je joue actuellement également dans une équipe semi-professionnelle. Je viens de recevoir mon équivalence française pour mon diplôme de kiné et souhaite donc me rapprocher de ma famille dans les Pays de la Loire » poursuit Nathan Guyot actuellement joueur de Bedworth United FC en D7 anglaise (semi-pro de la D5 à la D11 sur un total de 24 divisions).

Expatrié sur le retour

Cinq années après avoir quitté l’Hexagone, Nathan Guyot amorce son retour. Avec appétit. Avec une bien belle expérience sous les crampons. Avec l’envie de rejoindre un club de N3 ou de DH dans un premier temps puis, qui sait, aller voir plus haut selon comment cela se déroule.

Au boulot

« Je peux être kiné pour les équipes de jeunes et même d’un centre de formation si mon profil intéresse pour jouer dans une réserve de club pro ou semi-pro » relève celui qui, polyvalent, peut évoluer comme défenseur central, milieu défensif ou arrière droit et qui a « un préparateur physique, un coach mental et un diététicien » pour l’accompagner cette saison.

Qualités

A 22 piges, 1 m 82 sous la toise et 77 kg sur la balance, Nathan Guyot c’est un garçon « travailleur persévérant » qui revendique des qualités dans « la vision du jeu, les longs ballons, le jeu aérien » . Le genre de mec qu’on devine à la tête bien faite. Un esprit sain dans un corps sain. Anima sana in corpore sano pour les latinistes.

Humble et convivial

Et quand on lui demande ses qualités en général ? « Détermination, travail, mentalité, maturité, leadership, humilité et convivialité » sourit Nathan Guyot.

On met une pièce, ça va se bousculer !

De l’expérience à un niveau très loin d’être anodin, mieux encore à l’étranger synonyme de confrontation à des univers inconnus, une solide formation chez les jeunes, une tête qui s’accorde avec les pieds et / ou vice-versa, tout ça à 22 printemps et donc de la progression dans les guiboles sans compter une faculté évidente à se fondre dans le moule d’un groupe pour y apporter une grosse plus-value…

Sans sourciller, on peut assurer que son cellulaire (sur)chauffera ou que sa boîte mails croulera sous les propositions…

Logique pour un bon mec diplômé doublé d’un bon footeux, un bon footeux doublé d’un bon mec diplômé. On met une pièce, ça va se bousculer…

Contactez Nathan Guyot

  • +447595708759
  • nathanguyot11@gmail.com

Crédit illustrations: DR.