N3

Théo Montavit (Chauvigny) : « Confirmer notre bonne mentalité de la fin de saison »

10/05/2019 à 13:59

Milieu relayeur de 22 ans, Théo Montavit veut bien finir la saison avec Chauvigny. Avant d'affronter Limoges, ce week-end, à trois journées de la fin, le jeune joueur livre sa vision de l'exercice 2018/2019.

Quel est l’état d’esprit avant la réception de Limoges ?

On a bien préparé ce match. On avait la coupe de Nouvelle-Aquitaine (défaite 3 – 3, 3 tab à 4 contre Lège), le coach a préféré mettre au repos les joueurs les plus importants dans l’équipe, donc je n’ai pas joué. Ceux qui avaient moins de temps de jeu ont joué contre Lège. Nous, on a fait les séances comme il fallait pour bien se préparer.

Ce sont des matches importants

Ces trois derniers matches sont trois finales à gagner pour rester en N3.

D’autant qu’il y a quasiment quatre descentes assurées…

Il peut y avoir une cinquième descente. Mais déjà on veut sortir de cette 4e place de relégable.

Quel est le discours autour du groupe ? Y a-t-il une forme de peur ?

Le discours est simple de la part du coach. On est tous conscients de la situation dans laquelle on est. D’autant qu’il n’y aurait pas quatre descentes, on aurait pu dire que c’est une bonne saison car le dixième est 12 points derrière. Mais on n’a pas fait une saison qui suffit pour pouvoir être à l’aise. Le coach sait comment nous motiver, nous, on sait comment se motiver. On prépare ces matches comme il faut. La défaite contre Montmorillon a été un électrochoc pour se rendre compte de la situation dans laquelle on était. On s’est rendu compte que ça n’allait pas venir tout seul, qu’il fallait réagir sur le terrain. Les trois derniers matches n’ont pas suffi à nous maintenir. Il reste les trois derniers pour confirmer notre bonne mentalité de la fin de saison.

Comment analysez vous cette saison ?

On n’a pas eu de chance, car on a fait un bon début de saison. On était bien jusqu’à la trêve. Puis, on a eu beaucoup de blessés ou de suspendus. On avait 3-4 matches importants entre février et fin mars qu’on n’a pas pu gérer comme il fallait. Il y avait une hécatombe. Contre Limoges, à l’aller, il nous manquait neuf mecs et on n’avait pas de défenseur. C’est compliqué d’être compétitif. Quand tu commences à perdre, c’est compliqué de sortir la tête de l’eau avec un manque de confiance. Ca ne venait pas comme ça pouvait venir.

Et personnellement ?

Moi, je la juge bonne. J’ai toujours été dans le groupe, j’ai joué tous les matches, à part les 6 matches où j’étais suspendu. Mais c’est une bonne saison, sur la continuité de l’an dernier, même s’il reste des trucs à améliorer, car je pourrais être un peu plus décisif.

Quel avenir envisagez-vous ?

Après, j’ai envie, comme tout joueur, de voir au dessus. Ma motivation et mon ambition sont intactes. Je pense avoir les qualités. J’ai eu des contacts, mais c’est quelque chose que je vais étudier à la fin de saison. Mon objectif principal est de me maintenir avec Chauvigny. Après, j’ai envie de voir plus haut. J’en ai besoin pour ma progression. Mais d’abord je ne pense qu’à Chauvigny.

Crédit photo : Alain Biais