Interview

Zakaria Fdaouch (UES Montmorillon) : « Contre Lège, on perd 3-0 et c’est ce qu’on retient »

04/05/2019 à 11:12

Après la défaite contre Lège Cap Ferret, mercredi, en Coupe de Nouvelle-Aquitaine, Zakaria Fdaouch est déjà tourné vers la réception de la réserve de Niort. Le milieu offensif de 22 ans, qui a passé 7 ans aux Girondins et 2 ans à la Berrichonne, veut bien finir la saison avec Montmorillon, pour ne pas tout gâcher.

Revenons sur la défaite en Coupe de Nouvelle-Aquitaine, face à Lège Cap Ferret (3 – 0)…

On avait fait une très bonne entame, on aurait pu ouvrir le score à plusieurs reprises. Je touche la barre, j’ai eu d’autres occasions. Ca manquait de réalisme et de concrétisation devant le but. On est revenu en 2e mi-temps, toujours aussi déterminé. Mais ce qui arrive depuis le début de saison, quand on prend un but, on baisse les bras. On a laissé Lège Cap Ferret prendre le dessus et marquer les deux autres buts.

Cette coupe était-elle un objectif ?

Oui, c’était un objectif, vu qu’en championnat c’était très compliqué de se maintenir. Ca va être très compliqué de se maintenir. On s’était fixé la coupe, vu que le club n’avait jamais connu ça. Nous, les joueurs, on n’avait jamais eu aucun trophée. En face, c’était une bonne équipe, du Top 5 de N3, on s’est dit qu’on allait venir et donner le maximum. C’est décevant, après une très bonne entame de match où on a pris le dessus sur cette équipe. Nous n’avions pas un groupe au complet en plus, avec des blessés et des suspendus, on fait une grosse entame, mais on perd 3-0 et c’est ce qu’on retient.

Place à la réserve de Niort en championnat…

On veut gagner ce match. A l’aller, on avait perdu 1-0, mais on avait fait un super match, solide. On prend un but donné. Ils viennent chez nous, le club n’a jamais reçu les Chamois, c’est une réserve pro, ce n’est pas rien. Il peut y avoir des joueurs de la première, c’est intéressant. On a envie de prouver qu’on n’est pas à notre place, qu’on peut titiller les gros de la poule comme on l’a déjà fait. On ne veut pas gâcher cette fin de saison, prendre du plaisir au maximum, montrer qu’on aime le foot et qu’on est compétiteur.

Comment expliquez-vous cette situation ?

On a un groupe très jeune, qui manque d’expérience à ce niveau là. Le club a été surpris du championnat, qui était assez élevé, alors qu’il n’a pas beaucoup de moyens donc il n’a pas les meilleurs joueurs de la poule. Il y a eu des départs durant la saison à la trêve, quatre de joueurs offensifs importants, qui marquaient des buts. C’est un tout. Il y a donc une forme de frustration. Mais ce qui est le plus frustrant, c’est que c’est une équipe qui a énormément de qualité. Après la victoire à Chauvigny, si on avait eu de bons résultats contre Anglet et Mérignac, on aurait pu encore se maintenir. Ce sont des matchs qu’on ne doit pas perdre, qu’on a perdu et qu’on paye maintenant. On s’est senti mort avant l’heure, alors que ce n’était pas fait. On aurait pu se maintenir si on y avait encore cru.

Vous avez fait, personnellement, une bonne saison (7 étoiles Actufoot), ça rend la situation encore plus décevante ?

Ce qui me frustre, c’est la descente. Je suis compétiteur, il y a des joueurs de qualité. Je pense qu’il y avait moyen de faire partie du top 6-7 en début de saison. Des choses se sont passées. Pour moi, c’est frustrant, car je suis un joueur ambitieux, j’aime aider mon équipe. Je ne l’ai pas fait, je n’ai pas aidé mon groupe à se maintenir. Je ne peux pas profiter de ma bonne saison individuelle.

Vous vous sentez responsable ?

On est tous responsable de cette descente. Je reste satisfait de ma saison, car je me retrouvais sans club mi-juillet, j’ai eu la chance que Montmorillon m’accueille contrairement à d’autres clubs où l’effectif était déjà fait. J’ai essayé de donner le meilleur de moi-même. Pour être meilleur, il faut un bon collectif, on a essayé au maximum.

Avez-vous une idée de la suite ?

Je pense déjà à l’année prochaine. Le foot, c’est ma passion, c’est toute ma vie. Je veux trouver un club avec un projet qui me correspond, j’ai été pas mal courtisé ces dernières semaines. J’ai eu des rendez-vous, des propositions. C’est trop tôt pour donner des réponses. Je me concentre sur Montmorillon et on verra.

Crédit photo : UES Montmorillon