Coupe UEFA des RégionsGrand-Est

Joël Heit : « Mettre les joueurs en valeur »

31/10/2017 à 15:41

Ce mercredi, la première sélection de l’histoire de la région Grand Est accueillera celle de Normandie, sur les installations de Pagny-sur-Moselle. À la veille de ce 8e de finale de coupe des régions, le sélectionneur Joël Heit se confie.

Joël Heit, pouvez-vous nous expliquer comment s’est préparée la sélection ?

« Ce fût compliqué vu la taille du territoire de la région Grand Est. Il n’y a donc eu aucune préparation. On a observé de nombreux matchs, on a contacté les coachs de National 3 et ils nous ont donné leur avis sur certains joueurs qui nous intéressaient. Cela nous a permis de finaliser la sélection. On aurait préféré faire autrement, on avait envie de préparer cela de la meilleure des manières possibles mais la justesse des délais et le problème de la grandeur du territoire ne nous en a pas donné la possibilité. En National 3, il n’y a aucun week-end de libre et vu la distance qui peut séparer certains joueurs du territoire, il était impossible de se réunir en semaine. »

Quel est l’objectif sur cette compétition ?

« Nous avons deux objectifs. On souhaite avant tout se qualifier pour le prochain tour. Une défaite nous éliminerait puisque ce sont des matchs à élimination directe. Ce n’est pas parce que nous n’avons pas eu la préparation espérée que nous n’allons pas jouer le coup à fond. Ensuite, le but est également de mettre les joueurs de notre région en valeur, notamment les jeunes éléments. Nous avons fait appel à de nombreux jeunes et ils seront épaulés par quelques cadres. Tous ces jeunes joueurs sont régulièrement titulaires en National 3, ils ont donc tous du temps de jeu et de nombreuses qualités. »

« C’est plus compliqué pour nous »

Quelles sont les difficultés d’une telle compétition ?

« La principale difficulté est de créer une osmose, un groupe pour cette rencontre. Pour respecter la vie quotidienne des clubs de National 3, nous n’avons rien fait jusqu’à présent. La plupart des joueurs ne se connaissent pas, ou simplement en tant qu’adversaire et ils vont seulement apprendre à se connaître ce soir (mardi). De plus, à cause de l’immensité du territoire Grand Est, c’est plus compliqué pour nous que pour d’autres régions. On est la seule région qui a vu trois anciennes ligues fusionner. »

A contrario, les avantages ?

« Cela permet à la fois de valoriser nos joueurs et les clubs dont les joueurs sont sélectionnés. Pour un joueur, c’est une fierté d’être appelé dans cette équipe, surtout que c’est la première sélection depuis la mise en place des nouvelles régions. »

Propos recueillis par Sébastien Gobbi

Crédit : Ligue Grand-Est

La sélection
Florian Husson, Nicolas Descotes, Théo Jaspierre (Epernay, N3), Pierre Jacquot (Jarville JF, R1), Mathias Kenney, Ludovic Falk (Haguenau, N3), Arnaud Berthelot (Sézanne, R1), Ulysse Barthélémy, Yonnis Jacquat (FC Trémery, N3), Lucas Ibanez (AS Erstein, N3), Said Dardouri, Julien Jacquat (ASC Biesheim, N3), Yann Constant (FC Mulhouse, N3), Paul Levy-Chapira, Benoît Kowalczy, Guillaume Ruiz (FC Sarreguemines, N3)