Interview

Patrice Garande : « Pour le moment, je suis toujours placé… jamais gagnant ! »

22/01/2019 à 17:21

Au soir de la 38ème et dernière journée de la saison passée, après un nul homérique face au PSG qui offrait le maintien aux Normands, Patrice Garande fermait une parenthèse de seize saisons passées dans le staff du Stade Malherbe de Caen, dont les six dernières comme numéro 1 avec une montée en Ligue 1 en 2014 et une demi-finale de coupe de France en 2018. Depuis, à 58 ans, l'ancien meilleur buteur du championnat de France (en 1984) qui a été formé chez les Verts attend un nouveau défi à relever. Avec son ami et agent, il scrute le marché, étudie les propositions, en refuse, et postule en attendant une réponse positive. Comme si le temps était suspendu.

Patrice Garande, comment s’est terminé votre bail au Stade Malherbe de Caen en fin de saison dernière ?

J’étais en fin de contrat et des événements m’ont amené à vouloir partir, à ne pas vouloir évoquer une éventuelle prolongation avec la nouvelle direction.

Aviez-vous anticipé ce départ ?

Ma décision était prise depuis plusieurs mois mais, pour protéger le groupe, je ne l’avais communiqué qu’à mon staff. J’ai attendu le dernier moment, qu’on soit assuré du maintien, donc après la dernière journée du championnat, pour l’annoncer publiquement. J’ai toujours considéré que l’intérêt d’un coach devait toujours passer après celui de l’équipe. Même si, en agissant ainsi, je me suis mis très tard sur le marché et j’ai réduit autant mes chances de retrouver tout de suite un poste.

Découvrez l’interview complète sur Actufoot.com

Patrice Garande : « Pour le moment, je suis toujours placé… jamais gagnant ! »

Crédit : SM Caen