Info

Mission sauvetage de la Coupe de France pour la FFF et Noël Le Graët

01/12/2020 à 10:31

Malgré ses propos en fin de semaine dernière sur France 3 Bretagne, Noël Le Graët veut tout faire pour sauver l'édition 2020-2021 de la Coupe de France.

« Pour la Coupe de France, c’est presque cuit. » Ces propos du président de la FFF, que nous avons relayé hier, ne sont pas passés inaperçus et font beaucoup parler depuis hier. Selon les dernières informations, Noël Le Graët aurait néanmoins repris des discussions avec les autorités pour tenter de redéfinir le calendrier de reprise. Si les jeunes ont pu reprendre depuis samedi le chemin des terrains, les seniors amateurs vont eux devoir patienter jusqu’au 20 janvier suite aux décisions du gouvernement annoncées jeudi dernier par Jean Castex. Cela rend donc plus compliqué la faisabilité de finir les championnats et la Coupe de France.

« Dès que je vois que la situation s’arrange, j’espère que l’Etat donnera l’autorisation de jouer aux clubs amateurs. Si on a quelques chances de pouvoir reprendre début janvier, on jouera. Pour le moment, on est bloqué jusqu’au 15 décembre. Je pense qu’on arrivera à trouver des solutions si on peut avancer la reprise de 15 jours. Il n’y a pas de décision définitive, ce n’est pas la Fédération qui décide mais l’Etat et surtout le virus », a déclaré l’ancien président de Guingamp à Ouest-France. Le dirigeant breton tente donc de calmer la situation après l’incompréhension créée par ses récentes déclarations. Plus d’une centaine de clubs amateurs sont encore engagés dans la compétition centenaire interrompue après le 5ème tour. Deux tours doivent être joués avant l’entrée des clubs pros (Ligue 2).

Un calendrier élargi ?

L’an dernier, la FFF avait réussi à sauver la finale de Coupe de France en la faisant jouer en juillet. Cette année, ça s’annonce plus compliqué puisque l’Euro se déroulera entre le 11 juin et le 11 juillet. Néanmoins, rien n’est encore décidé sur le calendrier. Les adultes, sauf dérogations spécifiques aux joueurs pros et sous contrat fédéral, restent interdits de terrain de football jusqu’au 20 janvier pour le moment. « La semaine dernière, c’était un peu négatif. Et c’est un peu mieux ce lundi matin. On verra jeudi ou vendredi matin où en est la situation », conclue Noël Le Graët. La président de l’instance fédérale prévient également qu’il sera toujours possible de « jouer deux ou trois matchs par semaine » pour les pros comme ça a pu déjà être le cas par le passé.

☟ CONTINUEZ VOTRE LECTURE ☟