FutsalPortrait

Nelson Lutin, du handball à l’Equipe de France Futsal

26/10/2018 à 15:20

Il appartient à cette nouvelle génération talentueuse à qui rien ne résiste. Du haut de ses 20 ans, Nelson Lutin (au premier plan sur la photo) vient de connaître sa première convocation en Equipe de France Futsal, lors de laquelle il a ouvert son compteur but. Le joueur d'Acces Futsal, l'actuel leader du championnat de France a sans tabou, répondu aux questions d'Actufoot.

« A 16 ans, j’ai découvert les Artistes Futsal »

Pouvez-vous nous faire un retour sur votre parcours jeune ?

« De base, je n’ai pas commencé par le football, mais par le handball a 7-8 ans pendant 2 ans parce que mon père était entraîneur de handball. J’ai ensuite fait du football a 10 ans au FC Villepinte le club de ma ville, pendant  trois ans. Au bout de ces trois années, je me suis blessé a la cheville pendant 3 mois et quand je suis revenu, je ne me trouvais plus bon (prise de poids, manque de vitesse). J’ai donc arrêté et je suis reparti vers le handball a Tremblay pendant 2 ans et a 16 ans j’ai découvert le club de ma ville des Artistes Futsal a Villepinte où ils ont organisé un tournoi et aussi décidé de nous prendre mes amis et moi, après que mon équipe ait remporté le tournoi. Je suis alors resté là-bas jusqu’à la saison 2016-2017. »

Que pensez vous du début de saison avec votre club d’Acces Futsal ?

« Nous faisons un très bon début de saison avec quatre victoires et un match nul en cinq matchs. Ce n’est pas parfait mais bon, on joue bien. Sur le match nul contre Garges, nous avons bien joué sauf qu’on a eu un manque de réussite et Garges est une bonne équipe. Nous sommes la meilleure attaque (33 buts) et la meilleure défense (2 buts), donc je trouve que c’est pas mal pour un début de saison. »

En septembre vous avez connu votre première convocation en Équipe de France. Comment avez-vous réagit ?

« J’étais super content. Mes coéquipiers d’Acces Futsal qui sont internationaux français me disaient qu’il y avait moyen d’être sélectionné mais pour moi ce n’était pas pour maintenant donc j’ai été surpris et heureux. »

Nelson Lutin avec ses coéquipiers d’Acces Fustal lors du dernier rassemblement avec l’Equipe de France

Des débuts qui ont du vous satisfaire lors d’une double confrontation face à la Suède avec un but et une passe décisive ?

« Satisfait oui et non parce que je pouvais aussi marquer au match aller mais heureusement que j’ai pu marquer au retour. Je pense avoir fait une bonne prestation le peu de temps que j’ai joué. Je voulais faire le plus de différences sur les moments ou le coach me donnait ma chance donc là j’attend la prochaine liste pour voir si je suis rappelé (*). »

« Je veux devenir un cadre »

Quels sont vos objectifs personnels pour cette saison ?

« J’ai plusieurs objectifs. En club, je veux m’imposer dans le groupe. Je joue plus par rapport a l’année précédente mais je veux devenir un cadre et gagner le plus de titres possible. J’ai de la chance d’avoir beaucoup d’internationaux et pas que français (Azerbaïdjan, Colombie), un coach qui a entraîné dans un gros club comme le Napoli et d’avoir un club ambitieux qui se donne les moyens. Au niveau international, je vais tout faire pour être appelé a chaque rassemblement et faire partie a part entière du groupe de l’Équipe de France pour les qualification de la coupe du monde en octobre 2019. »

Où vous situez-vous dans votre progression ?

« J’en suis vraiment qu’au début parce que le futsal est un sport où l’on atteint son meilleur niveau a 30 ans contrairement au football où c’est au tour de 27-28 ans et comme je l’ai dit, j’ai du beau monde autour de moi pour que je progresse rapidement donc je vais travailler parce que ce n’est que le début. »

« La France peut jouer pour gagner les compétitions »

Avec la France, gagner un tournoi majeur fait-il partie des objectifs ?

« Oui bien sur, surtout que la France au Futsal n’est plus la France d’il y a 8 ou 10 ans. Elle a participé au dernier Euro cette année en faisant un nul contre l’Espagne qui est l’une des meilleures nations au monde. Donc oui plus tard la France peut devenir une bonne nation et jouer pour gagner les compétitions en espérant que je sois dans le groupe. »

Avez-vous un modèle dans le futsal ou le football ?

« Non pas vraiment, j’apprécie beaucoup de joueurs. Mes « modèles » sont les personnes qui sont autour de moi, qui me donnent des conseils, qui font des choses que je fais et dont je vais m’inspirer que ce soit dans mon club d’Acces Futsal, dans ma famille et dans ma ville, que ce soit des personne plus âgées que moi ou plus jeunes. Mais si vous voulez des joueurs que j’aime au football, c’est des joueurs comme Isco, Iniesta ou Thiago qui sont élégants à voir jouer. »

*Nelson Lutin a été rappelé en Equipe de France pour les deux confrontations face à l’Ukraine

Propos recueillis par Benjamin Pinault

Pour ne rien manquer de l’actualité du foot francilien :