ITWR1

J-O Paviot (ACBB) : « Un défi excitant et louable pour une icône de la région parisienne »

12/08/2020 à 10:06

Interview de Jacques-Olivier Paviot, le nouvel entraîneur de l'équipe fanion Régional 1 de l'AC Boulogne-Billancourt !

Pourquoi avoir accepté le projet de l’ACBB ?

Je suis arrivé à l’ACBB en août 2019 comme entraîneur des U20 élite 1. J’ai eu la possibilité de découvrir le club petit à petit et surtout de constater son immense potentiel sur beaucoup de points. Relevé le challenge de faire partie de la reconstruction après deux descente de l’équipe première (du National 2 au Régional 1, NDLR) me semble être un défi excitant et louable pour une icône de la région parisienne telle que l’ACBB.

Voir l’équipe fanion de l’AC Boulogne-Billancourt à ce niveau, c’est peu habituel…

Oui bien sûr. Mais, je crois que tous les clubs de football peuvent vivre des moment difficiles et délicates à un moment de leur existence. Le plus important est de savoir comment cela est vécu et géré.

Comment se passe la préparation d’avant-saison ?

Nous avons repris depuis le 15 juillet 2020 avec un groupe élargi R1/R2 afin de bien préparer la saison 2020-2021. Je peux dire que les choses se passent bien avec un rythme d’entraînements soutenu et des joueurs concernés.

Votre mercato est-il terminé ?

On peut aujourd’hui dire que notre mercato est pratiquement bouclé. On fera le point fin août pour savoir si nous avons encore besoin de renforts.

Quel regard portez-vous sur votre poule ?

Sincèrement, une poule difficile. Mais, je crois que c’est la tradition en région parisienne. Il y a beaucoup de bonnes équipes.

Quelles sont vos ambitions pour cette saison à cet échelon ?

Tout simplement de faire une bonne saison 2020-2021 avec comme objectifs : PLAISIR, PERFORMANCE ET RÉSULTAT.

Comment appréhendez-vous l’intégration des gestes barrières dans cette avant-saison ?

Nous avons déjà fait deux matchs amicaux. Tout le monde est conscient que nous devons tous être précautionneux. Cela dit, le sport et particulièrement le football occupe une place prépondérante dans cet après confinement. Pour l’instant, les choses se passent bien.

Le football amateur va-t-il survivre à cette crise sanitaire ?

Effectivement, le football amateur risque d’avoir des difficultés suite à cette crise sanitaire et notamment sur le plan financier. Cependant, cela dépendra aussi de ce qui est mis place pour le soutenir. Il faut rester positif. Il y a toujours des solutions aux problèmes.

Propos recueillis par Farid Rouas.