Foot Entreprise

Jean Marie Bastin (A.C.S Outre Mer) : « Nous jouons pour l’amour du football »

13/11/2020 à 13:01

Actufoot met aujourd'hui en lumière le Foot Entreprise avec le club de l'A.C.S Outre Mer, évoluant dans le critérium entreprise R1 Elite. Le président Jean Marie Bastin, a accepté de répondre à nos questions.

Jean Marie, depuis quand êtes-vous le président du club ?

Exactement depuis 2013, cela fait donc 7 années que je suis à la tête de l’A.C.S Outre Mer.

Est-ce compliqué d’être président ?

Non. Le sens de la responsabilité implique le sens de l’organisation. De plus, bien entouré par un staff technique et un bureau efficaces facilite la tâche du président. En sommes la difficulté d’être président ne dépend pas de la gestion du club car nous venons du criterium du samedi après midi (licence libre). Mais nous appartenons pas à une entreprise qui apporte directement une aide financière, donc on pourrait se retrouver devant des difficultés financières.

Est-ce que le foot entreprise va changer dans les prochaines années ?

La réponse n’est pas évidente parce que cette décision appartient à la ligue. C’est la première saison que la ligue organise cette compétition élite (fusion du criterium du samedi après midi R1 + foot entreprise du samedi après midi R1) donc elle pourra apporter des modifications en fonction des évolutions observées. Actuellement, nous n’avons pas de recul sur le sujet.

« Le plus raisonnable pour nous, c’est l’attente. »Jean Marie Bastin

Est-ce compliqué de motiver des joueurs à jouer en foot entreprise ?

Non. Nous sommes des purs amateurs. Nous jouons pour l’amour du football, donc qu’il s’agisse du foot entreprise ou autres, la pratique pour nous reste la même, donc la motivation aussi.

Quels sont vos objectifs pour cette année ?

Comme je disais, cette division vit sa première année. C’est un niveau supérieur par rapport à celui où nous évoluons la saison passée (criterium du SAM R1), donc notre objectif pour est le maintien.

Comment appréhendez-vous la suite de l’année avec la pandémie ?

Nous nous plierons aux décisions que prendrait la ligue de football de Paris, étant entendu déjà que nous regrettons de ne pas pouvoir pratiquer notre sport favori à cause de cette pandémie. Le plus raisonnable pour nous, c’est l’attente.