InterviewEntrepreneur

SKITA, l’outsider de l’équipement sportif devenu le leader du marché Ile-de-France

05/04/2019 à 18:32

Il y a 10 ans, FREDERIC PEREIRA, ancien joueur de football francilien et portugais, a créé SKITA une marque d'équipement sportif en partant de rien ou presque. Aujourd’hui, son entreprise s'impose comme une evidence auprès de nombreux clubs de football amateurs au point de devenir N°1 en région parisienne. Pour Actufoot, l'entrepreneur de 37 ans revient sur son parcours, les valeurs de sa marque et ses ambitions. Interview.





Quel a été le point de départ de SKITA ?

J’ai créé la marque SKITA en 2009. C’était d’une certaine façon une période de transition, pour ne pas dire un tournant dans ma vie. Après avoir arpenté les terrains de football en Ile-de-France, au Portugal et avoir multiplié les brèves expériences professionnelles, je sentais que je ne me serais pas pleinement épanoui à moins de m’investir dans un projet professionnel durable. Je sentais aussi en moi depuis mon plus jeune âge l’âme d’un entrepreneur… Grand amateur de sport et sensible à la mode, j’ai décidé de me lancer dans la création d’une marque de sport. Cette nouvelle aventure était en effet le parfait moyen de concilier ma passion pour le football avec une aventure professionnelle intéressante !

Comment êtes-vous parvenu à faire connaitre la marque ?

J’ai développé SKITA en autodidacte… Comme la plupart des projets, j’ai d’abord fait des recherches approfondies sur le net pour avoir une idée plus claire de ce dans quoi je me lançais. J’ai ensuite fait marcher mon réseau, prenant conseil chez des personnes de mon entourage qui connaissent très bien le milieu du textile. J’ai également sondé les attentes des nombreuses connaissances que j’avais dans le monde du football et je me suis entouré de professionnels compétents. L’idée de ce que devait être alors SKITA m’est devenue très claire ! La qualité des produits et une relation sincère avec mes clients devaient être la base sur laquelle construire ma nouvelle marque… Presque 10 ans après, SKITA continue de se développer sur les mêmes fondements.

« J’ai compris que les grandes marques ne répondaient pas aux attentes du sport amateur »

De jeunes licenciés du CA Vitry, club du Val-de-Marne.

Quelles ont été les grandes difficultés que vous avez rencontré dans le milieu ?

Au départ, cela n’a pas été simple de s’imposer dans le paysage sportif tant les clubs ne juraient que par les marques connues du grand public. Mais petit à petit, les clubs ont su m’ouvrir leurs portes et le bouche à oreille a fait le reste. Ces clubs précurseurs de la région parisienne sont restés fidèles jusqu’à aujourd’hui car c’est avant tout une relation de confiance qui s’instaure entre nous et nos partenaires. Les clubs sont de plus en plus structurés et ils veulent des équipementiers capables de les comprendre et de répondre au mieux à leurs besoins. C’est cette capacité de les comprendre qui a fait, fait et fera le succès de SKITA.

Comment vous-êtes vous différencié des grandes enseignes ?

SKITA s’impose comme une référence en région parisienne car j’ai su constater très vite qu’il manquait un service sérieux et de qualité au sein des équipementiers sportifs présents sur le marché. J’ai en effet compris que les grandes marques ne répondaient pas aux attentes du sport amateur, et même pour aller plus loin ne s’y intéressaient pas… Elles se contentent de placer leurs marques au sein des amateurs de sport comme sur un espace publicitaire, aucune d’elles ne leur fournissaient des vêtements de qualité, aucune d’elles ne se préoccupaient du confort des plus jeunes ou de la ligne esthétique de leur gamme. J’ai donc su mettre au point une offre répondant à la lettre aux besoins des clubs amateurs alliant qualité des produits et prix défiant toute concurrence.

SKITA est aussi présent au Portugal, comment s’est faite cette connexion ?

Le Portugal étant mon pays d’origine, il m’a semblé opportun d’y investir. C’est ainsi que j’ai signé un partenariat avec le club d’Arouca évoluant en deuxième division portugaise. C’est un partenariat très intéressant, un nouveau défi dans l’histoire de SKITA.

« On perturbe les cadors du milieu sportif amateur ! »

La Sporting Paris Futsal, pensionnaire de Division 1, et quadruple champion de France. 

Aujourd’hui, comment définiriez-vous SKITA en quelques mots ?

La marque SKITA est l’aboutissement d’un travail acharné et d’une volonté récurrente de toujours satisfaire le client. Pour moi, ma marque se définit sur deux fondements solides : qualité du produit et qualité du service. SKITA était l’outsider dans le paysage des équipementiers sportifs, il est aujourd’hui N°1 en Ile-de-France et continue de se développer. On perturbe les cadors du milieu sportif amateur !

Quelles sont vos ambitions pour l’avenir ?

Travailler sur les nouvelles collections à venir est notre priorité actuellement. Chaque année, nous nous donnons pour objectif de concevoir des modèles susceptibles de plaire aux enfants, aux jeunes et aux moins jeunes… Le succès de SKITA, c’est aussi et surtout nos lignes de vêtements qui font fureur dans le milieu du sport. Ensuite, j’aimerais voir la marque se développer en dehors de la région parisienne, en France et pourquoi pas en Europe ! J’ai commencé dans le Val-de-Marne, ensuite la toile s’est étendue sur la totalité de la région parisienne, maintenant SKITA commence à être présent dans le Nord de la France, en Loire-Atlantique, dans la région de Lyon et même au Portugal… C’est un réel plaisir pour moi de voir la marque que j’ai créé se propager en province et à l’étranger !

Se rendre sur le site officiel de SKITA !

Le FC Arouca, club professionnel de deuxième division portugaise. 

Pour suivre SKITA sur les réseaux sociaux :