Régional 2 (B)6ème journée

Alan Pennont (Tremblay) : « Nous sommes notre propre ennemi »

02/11/2018 à 9:08

Début de saison en demi-teinte pour Tremblay, qui dispose de 6 points après 5 journées et a encaissé son premier revers en championnat lors de la dernière journée face à Courcouronnes (4-3). Le jeune défenseur central tremblaysien, Alan Pennont (23 ans) s'est confié à Actufoot avant le déplacement sur la pelouse du Cosmo Taverny.

Quel est votre point de vue sur le début de saison de l’équipe ?

Il est mitigé. On n’a pas bien débuté, mais nous ne sommes qu’au début de saison. Jusqu’à maintenant on n’a rencontré aucune équipe au-dessus de nous au niveau footballistique. Je pense que nous sommes notre propre ennemi. Il y a beaucoup de nouveaux joueurs dans l’effectif donc les automatismes ne sont pas encore là. Mais peu à peu on va prendre nos marques car nous n’avons non pas 11, mais bien 17-18 joueurs capables de jouer en R2 et même plus haut. Je pense qu’on va très vite redresser la barre en commençant par le match de dimanche.

« J’aimerais pouvoir signer dans un club pro »

Et quel est votre regard sur vos performances personnelles ?

À l’image de l’équipe, je ne suis pas content de moi à 100% car je sais que je peux faire beaucoup mieux et d’ailleurs le coach attend beaucoup plus de chacun d’entre nous car il sait qu’on en est capable.

D’après vous, quels sont vos points forts et les domaines dans lesquels vous devez encore progresser ?

Mes points forts sont mes atouts physiques et mon agressivité. Je fais 1m91 pour 84 kilos. À mon poste être grand est plutôt un avantage et par-dessus cela je suis assez rapide, ce qui me permet de combler l’handicap quand je me retrouve face à un attaquant vif. Les domaines où je dois m’améliorer selon moi la relance, je dois dégager avec plus de sérénité balle au pied, et être un peu plus tactique.

Quels sont vos objectifs dans le football à titre personnel ?

Sans prétention j’aimerais pouvoir signer dans un club pro, en particulier en Angleterre car mon style de jeu correspond plus a ce pays, mais je ne dirais pas non si on me propose un contrat en France… (rires)

Et sur le plan collectif quelles sont vos ambitions avec l’équipe de Tremblay ?

À court terme gagner chacun de nos matches premièrement, car j’ai horreur de la défaite. Et à long terme j’aimerais qu’on puisse ramener ce club au moins au niveau National pour les générations futures…

Propos recueillis par Julien Guibet.

Pour ne rien manquer de l’actualité du foot francilien :