National 2Interview

Aziz Dahchour, un être qui manquera à la JA Drancy

03/07/2019 à 11:51

Après avoir évolué près de 9 ans avec la JA Drancy, en ayant traversé des périodes plus ou moins joyeuses comme la montée en National 1 l'été dernier, le solide milieu de terrain Aziz Dahchour quitte la région parisienne pour rejoindre cette saison le club du CS Sedan Ardennes (N2). Décoré la semaine passée par le district 93, nommé au titre de meilleur joueur du département, nous sommes revenus avec lui sur son passage à la JAD et sur ses ambitions futures, le joueur étant encore affamé de ballon et de challenges.

Aziz, comment décririez-vous votre passage à la JA Drancy ?

Après 9 ans je serais amené à vous dire que c’est passé vite au final tout en étant énorme, cela prouve qu’il y a eu une certaine stabilité et ça revête une réelle importance à mes yeux. Car à la base il faut rappeler que j’étais venu pour un an et j’ai tellement été à l’aise avec les épopées en coupe de France les premières années notamment, qui ont apporté un vrai goût magique avec une ambiance extraordinaire, que je suis resté aussi longtemps. C’est un club vraiment familial, l’entraîneur et les dirigeants voulaient travailler sur la durée j’ai donc été intéressé car j’avais besoin de me construire aussi bien sportivement qu’humainement avec ma famille et mes projets, c’était vraiment très important.

Surtout que vous étiez courtisé à cette époque par plusieurs autres formations ?

Malgré ces sollicitations j’ai préféré relever le challenge et on peut dire que c’était payant, même si il y a eu des hauts et des bas durant cette longue aventure avec mon club j’ai passé de superbes moments en tirant le bilan. Je me souviens de notre interdiction de recruter en évoluant avec des U19, tout le monde était parti nous étions juste deux rescapés avec Martin Ekani, nous avions réussi à nous maintenir ce qui était un véritable exploit. Il y a eu ensuite de belles saisons en terminant dans le top 5 du championnat jusqu’à la saison passée où nous avons réalisé un vrai truc de malade.

Vous voulez parler de la montée en National 1 que personne n’attendait en début de saison ?

En effet mais on jouait la montée en réalité dans le groupe, le coach était déterminé dans ce dessein et les joueurs l’ont suivi dans cette ambition. C’était un parcours spectaculaire, on a battu des records en finissant champion des quatre groupes de national 2, subissant seulement une défaite durant cet exercice, en finissant avec la meilleure défense et invaincus à l’extérieur. Malheureusement nous sommes redescendus par la suite mais on était pas programmés à rester dans cette division, avec peu de moyens en étant avant-dernier budget de National et en étant en retard durant la préparation par rapport aux autres équipes. C’est donc dommage car j’aurais bien voulu maintenir le club en National mais cela restera une fierté d’avoir fait monter Drancy car c’est historique pour le club, avec je le rappelle moins de moyens qu’ailleurs pour cette équipe issue du 93.

Pourrais-t’on avoir un mot concernant le trophée de meilleur joueur du 93 par le district ?

Franchement c’est une fierté de représenter ce département à travers la France, je pense personnellement que d’autres joueurs méritaient aussi cette distinction car vous savez bien que sur le 93 se trouvent vraiment de très bons joueurs, voire parmi les meilleurs sur le pays. On peut dire qu’avec ce trophée je quittes sur une bonne note la région parisienne car j’ai passé 9 années exceptionnelles avec Drancy, je pars en laissant une très bonne image avec une vraie relation proche avec beaucoup de personnes au sein du club. J’en profite pour tous les remercier sincèrement comme les dirigeants, les coéquipiers comme les éducateurs, les supporters fidèles, les bénévoles et notamment mes entraîneurs comme c’est Malik Hebbar qui m’a recruté au départ donc je lui dois beaucoup. C’est vraiment dur pour moi de quitter ce club mais il fallait à un moment donné voir autre chose, je voulais relever un nouveau challenge en remerciant une dernière fois les gens qui m’ont envoyé plusieurs messages de remerciements cela touche vraiment car ca montre la considération au travail que j’ai fourni durant mon passage à Drancy.

Un nouveau défi que vous relèverez maintenant avec motivation à Sedan ?

Bizarrement à 33 ans j’ai reçu pas mal de propositions (rires) entre les équipes de National et National 2, c’est valorisant de pouvoir être sollicité. Mais je n’ai pas fait un choix difficile car lorsque Sedan te propose son projet tu ne peux pas refuser, c’est une grande équipe. Je suis très fier de rejoindre ses rangs car c’est un très beau challenge avec une équipe dont je me souviens de son parcours en Ligue 1. On a tout pour bien travailler, le club mérite mieux que le National 2 et on va donc essayer d’atteindre nos objectifs car Sedan est un grand club mythique à mes yeux, avec une grosse base de supporters se déplaçant au stade suivre leur équipe et prêts à tout pour les voir au plus haut. Rien que pour ces gens-là tu es obligé de tout donner sur le terrain pour leur montrer du respect, ce sera le cas en mouillant le maillot comme il se doit pour leur faire honneur, en les remerciant aussi au passage de leur bel accueil lors de ma signature via leurs messages.

Crédit photo : DR