InterviewAnciens - R2

Bedis Ohin (Espérance Paris XIX) « j’ai fait plusieurs essais qui n’ont rien donnés »

26/03/2020 à 10:09

Celui qui fait le beau temps, qui fait jouer son équipe l'Espérance Paris XIX en championnat des Anciens (Régional 2), Bedis Ohin a accepté de répondre aux questions d'Actufoot. Entretien !

Bedis, à quand remontent vos premiers souvenirs de footballeur ?
J’ai commencé à jouer comme tout le monde en bas de la maison avec mon grand frère et les copains.

Quel est votre parcours footballistique ?
J’ai joué de poussin à – 13 DH ans aux FC les Lilas, ensuite une 2ème année en -13 ans DH au RED STAR. Puis je suis parti 2 ans en -15 an DHR à l’Espérance Paris XIX, 2 ans en -17ans district 1 au CMS PANTIN, 2 ans en Senior Excellence puis District 1. Enfin, j’ai terminé aux Lilas DSR/CFA2 pendant 5-6 ans.

Jeune, aviez-vous déjà cette facilité technique ?
Je ne sais pas mais j’ai toujours été un joueur dit technique quoique en jeune, je jouais en défense.

Question piège mais d’où vient cette justesse technique ?
Étant jeune, je jonglais beaucoup, j’ai gagné de nombreux concours de jonglerie. J’ai joué souvent aussi en foot en salle et ça aide à développer la technique. Un très bon entraînement !

Maintenant que vous êtes au cœur du jeu, c’est quoi un grand milieu de terrain pour vous ?
Un grand milieu pour moi est un joueur qui joue pour l’équipe, qui réalise la liaison entre la défense et l’attaque.

Vous n’avez jamais eu envie d’en faire votre métier ?
J’ai bien essayé mais cela n’a pas été évident, j’ai fait plusieurs essais qui n’ont rien donnés, c’est comme ça.

Aviez-vous fait des essais ?
Oui, j’en avais fais en France, à l’étranger, au Mans, Clermont, Louhans Cuisseau, au Maroc et en Pologne.

A quel moment vous êtes-vous dit que vous n’alliez pas en faire votre métier ?
Au moment où j’ai joué aux les Lilas en CFA2, je me suis rendu compte que ça allait être compliqué.

Pas de regrets de ne pas avoir eu de chances dans le foot ?
Non pourquoi ! Je me suis dis que ce n’était pas pour moi c’est tout, je nourris aucun regret !

Cette saison, votre équipe vétérans de l’espérance Paris XIX (dauphin au classement) marche bien, pourquoi selon vous ?
Nous sommes une bande de potes, on partage la même passion du jeu. Mais je dirais que nous sommes plus impliqués cette saison, on s’entraîne plus !

Pour finir Bedis, pourquoi être revenu à l’Espérance Paris XIX plutôt qu’un autre club ?
L’espérance c’est mon club, un lien affectif avec ce club s’est créé !