R2 FutsalPoule A

Cissé Bangaly (Nouveau Souffle FC) : « On peut battre tout le monde dans cette poule »

29/11/2019 à 13:00

Joli match nul ramené en Régional 2 Futsal par la formation provenant de la ville de Montreuil, en l'occurrence celle de Nouveau Souffle FC (6ème) sur le terrain de la réserve de l'ACCS FC Paris 92 (4-4). Retour sur cette rencontre avec le capitaine Cissé Bangaly, juste avant de rencontrer ce dimanche (16H00), pour le compte du 3ème tour de la coupe Nationale, le leader invaincu en R3, le FC Paris XIV.

Bangaly, pourrais-t’on avoir votre analyse de la rencontre jouée à l’ACCS ?

Quand on entend ce nom déjà, ça parle car c’est l’équipe phare de notre discipline, on se confrontait à leur réserve qui était première du championnat. Dans un premier temps, notre approche tactique m’a un peu étonné car le coach a décidé de la mettre assez défensive avec quelques joueurs majeurs sur le banc, dont moi, peut-être pour surprendre l’adversaire. Ce qui s’est ressenti dans cette première mi-temps, elle est maîtrisée par Accès en ayant subi en concédant le 1-0 à la pause, devant une jeune équipe en place avec des joueurs techniques et rapides et avec un pressing très haut. Au retour du vestiaire, on encaisse rapidement le 2-0 et on est monté en intensité avec un pressing plus haut et davantage de moment forts, ce qui nous permet de réduire le score sur une erreur de communication et de placement, comme sur le premier but d’ailleurs, Accès refait le break. Sur un bon mouvement de notre part, je parviens à marquer le 3-2 puis on continue à pousser pour revenir à 3-3. Par manque d’attention sur un coup franc qui était pour nous, les quatre secondes dépassées l’adversaire en a profité pour jouer rapidement et marquer le le 4-3 à une minute de la fin. Sur une dernière faute subie par moi-même, on négocie bien le coup de pied arrêté pour égaliser à la dernière seconde.

Quel est le sentiment à la fin de la rencontre ?

Le bilan est mitigé car malgré la domination d’Accès dans la majeure partie, pour moi on aurait dû mieux négocier ce match avec une meilleure approche. Arriver à 3-3 dans le match et avoir la balle du 4-3 pour la perdre sur une erreur de quatre secondes, c’est très frustrant. Mais on retiendra le caractère de l’équipe qui est revenu à la dernière seconde de la rencontre.

Peux-t’on connaitre votre parcours ?

J’ai démarré le Futsal dans un club similaire appelé LÉA en 2008, créé par des grands de la cité Espoir, un quartier voisin de celui de Jean Moulin durant trois ans pour ensuite me diriger vers Rosny Futsal pour un an en PH et ensuite Sporting club de Bagnolet pour un an. J’ai eu deux ans sans activité puis je suis arrivé dans mon club actuel lors de la saison 2016-2017. J’entame ma quatrième saison avec Nouveau Souffle FC, mais la troisième en tant que joueur. J’étais l’entraîneur à ma deuxième année au sein du club car j’étais blessé. J’y suis arrivé quand le club était en excellence, depuis j’ai connu deux montées avec une coupe du 93 remportée la saison dernière.

Pour être maintenant capitaine de l’équipe fanion ?

Aujourd’hui capitaine de l’équipe Une et coach de l’équipe réserve, ayant commencé le football sur le tard c’est à dire à 14 ans au foot à 11. J’ai toujours évolué dans des clubs ou je connaissais tout le monde, je n’ai jamais vraiment voulu voir ailleurs. D’ailleurs, mes premières années au Futsal j’ai commencé avec des potes avec qui j’ai grandi pour ensuite continuer avec des camarades d’école ou des amis de la ville. Je joue pour le plaisir du beau jeu et du dépassement de soi, je suis un joueur très polyvalent et intelligent qui joue pour l’équipe. J’aime faire briller mes coéquipiers, étant un mélange de 6-10 au foot à 11, voilà comment je me jugerais (rires).

Vous êtes donc un cadre de cette équipe ?

Je connais parfaitement le club, comme je suis passé par tous les postes. Tout d’abord, c’est un club associatif à la base de cité qui a su s’ouvrir au fil des années à l’extérieur pour essayer de grandir. Cette année, on a un départ difficile qui est lié à l’apprentissage des échelons supérieurs, que ce soit les dirigeants ou les joueurs en passant par l’entraîneur. Avec beaucoup de nouveaux arrivés, ceci étant lié au doublé coupe-championnat, le club n’a pas su souffler sur cette vague de réussite. Nous avons commencé la saison avec une équipe très différente de celle qui l’a terminé, d’où nos deux premiers faux pas. Après la seconde défaite en autant de matchs joués, on a dû se dire les choses et se remobiliser. Depuis il y a du mieux, mais il faut rester serein car on a battu les équipes mal classées.

Pouvez-vous être davantage ambitieux vu vos derniers résultats positifs ?

Avec mon expérience de joueur et de coach, j’ai la certitude que l’on peut battre tout le monde dans cette poule. Maintenant, pour ma part une montée n’est plus possible mais on va essayer de battre toutes les équipes et essayer de gratter une coupe ou plus.

Et plus globalement, comment voyez-vous les choses durant cette saison ?

Pour les ambitions cette année, chez nous on nous a appris que la gagne donc, bien évidemment, c’est la montée que je visais mais aujourd’hui ça va être un peu compliqué avec ce départ, avec notre petite structure et notre effectif qui n’est pas fourni comme d’autres grosses équipes qui sont dans la discipline depuis longtemps. Il y a qu’une équipe, Marcouville qui m’a fait douter et qui est une formation taillée pour la Ligue 2, voir la Ligue 1. Sinon, de mon point de vue, je pense qu’on est capable de battre n’importe qui au niveau régional. Aujourd’hui, avec mon travail niveau professionnel , je suis moins présent aux matchs mais j’ambitionne d’accrocher le haut du classement on ne sait jamais, garder notre coupe du 93 et essayer de prendre celle de Paris sans omettre de faire un bon parcours en coupe nationale. Pour les années à venir sur le plan personnel, peut-être quitter mon petit cocon et viser plus haut et pourquoi pas jouer en sélection guinéenne.

Un dernier mot sur le prochain match de coupe Nationale ?

Pour le match de coupe ce dimanche, nous rencontrons Paris 14 qui est une très belle équipe qui pour moi a le niveau Régional 2, voire R1. On la connaît bien cette formation, c’est clairement un club très structuré doté de moyens bien évidemment. Notre coach y a entraîné il y a deux saisons maintenant, on les a joué lors de rencontres amicales trois fois dans leur gymnase Didot la saison passée, pour un bilan d’un succès et de deux matchs de parité. Des confrontations toujours assez intenses avec des vrais mouvements Futsal où il faut rester concentré du début à la fin. Il sont finalistes de la coupe de la Ligue de Paris et ils ont un gros kop, ça s’annonce bouillant pour un vrai match de gala chez eux. Concernant cette compétition nationale, on ambitionne bien sûr d’aller le plus loin possible et de goûter au moins aux finales régionales.

Propos recueillis par Farid A.