Coupe de France7ème Tour

Disu Amigo Nkombo, l’une des chevilles ouvrières au sein de Villemomble Sports

15/11/2019 à 16:25

Le club de Villemomble Sports (leader en Régional 2) s'apprête à vivre un samedi de vraie folie, en accueillant à 19H00 dans son stade Georges Pompidou le club professionnel de l'US Orléans (Ligue 2), pour le compte du 7ème tour de la coupe de France. Actufoot a sollicité son directeur technique Disu Amigo Nkombo, qui relate aussi bien cette rencontre-gala que l'actualité globale de son club.

Pourrais-t-on avoir votre avis sur le dernier match joué à Ozoir (0-0) ?

Ramener le point du match nul de ce déplacement est vraiment un très bon point de pris, en sachant que l’on a joué contre une équipe qui nous a posé réellement beaucoup de problèmes. Ils ont joué très haut par leur pressing, en nous mettant ainsi en difficulté il faut l’avouer par leur agressivité et leur impact. C’est un bon point pris, en sachant que l’on est premier donc comme j’ai dit aux gars on sera attendu partout, en plus que l’on est toujours en lice en coupe de France.

Un gros début de saison réussi alors pour votre équipe ?

On est vraiment très satisfaits, en signalant qu’il y a eu un changement de coach avec l’intronisation de Jean-Claude Tagba qui était déjà au club la saison passée et avec qui j’avais travaillé, lorsque j’avais repris l’équipe en DH. Il est avec Abdellah Karbouchi, qui est arrivé en tant que joueur au départ et qui cumule la fonction de coach-joueur durant cet exercice. Ils réalisent du bon travail avec les joueurs, ceux-ci adhèrent totalement au projet mis en place, on est premiers donc ça marche bien pour nous. On ne va pas s’en priver en sachant les galères que l’on a pu avoir ces dernières années, avec notamment les différentes descentes de suite.

A ce moment-là, quel était votre objectif ?

C’était d’arrêter cette hémorragie de descentes le plus rapidement possible, maintenant on a été clair avec les joueurs dès le début de saison avec l’objectif de jouer la montée, on ne va pas s’en cacher et pour le moment ça marche plutôt bien. Mais après on est conscients qu’une saison c’est très long et qu’il faudra batailler avec les concurrents directs à la montée, car nous ne sommes pas les seuls ayant ces ambitions. La deuxième partie de saison sera un autre championnat, avec des équipes qui se connaîtront encore mieux, c’est bien d’être premier maintenant mais ce sera encore mieux si fin mai on accède à la R1.

Concernant votre effectif, comment s’est déroulé le mercato ?

Par rapport à cela, on avait réalisé une bonne saison passée, en ayant perdu pas mal de points par rapport au duel avec le promu Aulnay. On a essayé de conserver le même effectif, plus de 3/4 des joueurs étaient chez nous la saison dernière, en ciblant nos manques par l’arrivée de nouveaux joueurs.

Au niveau du club, quel est le projet au niveau politique sportive ?

Nous avons pour ambition à moyen et long terme de rejoindre la National 3, la N2 c’est encore un peu juste au niveau des moyens financiers. Maintenant, si on est amené à s’y retrouver on fera en sorte d’être compétitif mais la priorité est de monter en R1 dans un premier temps. En tant que directeur technique, ce serait donc de retrouver ce niveau que l’on a connu dans un passé récent pour redorer le blason du club.

Et au niveau des autres équipes en Jeunes ?

Financièrement cela reste compliqué plus globalement, on est plus sur de la formation sur nos jeunes, avec pour les plus talentueux l’intégration dans une structure professionnelle. Les autres ne seront pas négligés car ce sera un bon réservoir pour notre équipe première, ça commence par les fondations avec un gros travail sur l’école de foot. On a deux équipes évoluant en Ligue, en U16 et U18, l’objectif sera de se retrouver en R1 pour viser les Nationaux, mais le chemin est encore long et tous les jours les éducateurs travaillent dur dans ce sens. On a toutefois signé deux jeunes, Adama Bamba qui a rejoint Montpellier et Kevin Wolff le Paris FC, le travail commence donc à payer en sachant que ce sont des joueurs que l’on a dès l’école de foot et qui évoluent dans les championnats U17 Nationaux et U16. Sur les seniors, on intègre aussi quelques jeunes issus du club, si chaque saison on réussit à en placer 4-5 ce serait une bonne chose et c’est réellement notre objectif à ce niveau.

Pour le gros match contre Orléans, quelle est votre ambition ?

Ça change pas trop pour nous, le match a été préparé de la même façon même si c’est une rencontre qui aura forcément une saveur particulière, c’est pas donné à tout le monde de jouer un 7ème tour de coupe de France que l’on joue pas tous les jours, surtout contre un club pro. On a beaucoup de respect pour cette équipe de Ligue 2, ils sont supérieurs à nous donc on ne va pas se cacher, on va les respecter mais en donnant tout sur le terrain et si on doit les sortir on ne s’en privera pas, on jouera le match à fond en sachant que ce sera très compliqué, mais nous sommes des compétiteurs et on se doit dans ce sens de ne pas se dire qu’ils vont nous battre.

Vous sentez un groupe concentré pour cette affiche de gala ?

Je sens les garçons motivés, ils ont envie de faire quelque chose pour le club et nous on était vraiment content de ce tirage, je me dis que si on doit sortir, autant que ce soit contre une Ligue 2 mais on jouera bien évidemment notre carte à fond. De plus, ce sera une belle fête pour le club, cela faisait un moment que l’on avait pas réussi à atteindre le 7ème tour, il me semble que je jouais encore quand c’était le cas la dernière fois avec un 8ème tour contre le FC Metz. Il n’y a pas de pression particulière à avoir, cela reste un match de football avec un vainqueur et un perdant, on est aussi content pour les licenciés du club et les dirigeants.

Coté organisationnel, cela s’est passé de quelle manière ?

On n’a pas rencontré de soucis particuliers, on a eu la visite mardi de la Ligue pour le contrôle de la sécurité et tout a été validé, en présence du commissaire de police et les gens de la mairie qui nous ont vraiment aidés. On a hâte à être samedi car c’est une grande fête pour le club, la ville et nos licenciés. Concernant le stade il est homologué, on a déjà évolué en National dans cette enceinte, il n’y a donc eu aucun souci à ce niveau.

Pour finir, comment voyez-vous votre avenir à court terme ?

Je pense toujours club, je suis de Villemomble avec qui j’ai commencé à l’âge de 6 ans et demi -7 ans avec la chance de pouvoir intégrer une structure professionnelle. Je suis ensuite revenu sur le club, comme je suis un mordu de ballon je me sentais capable d’intégrer l’école de foot, après j’ai basculé sur le foot à 11 avec pratiquement toutes les catégories au club, en m’inspirant de certains modèles passés ici comme Alain Mboma, Christophe Neves ou Arnaud Lacour, nos aînés qui ont accompli un travail formidable dans ce club. Ils m’ont transmis cette envie d’encadrer des jeunes, j’ai un peu fait aussi les seniors mais j’ai du arrêter car cela prenait pas mal de temps par rapport à ma famille, ayant deux enfants aujourd’hui donc j’ai pris un peu de recul par rapport aux seniors. Après pourquoi pas y revenir plus tard mais actuellement je suis davantage sur l’encadrement au sein du club, avec pas mal de boulot comme je gère de l’école de foot aux seniors et les personnes au sein de notre équipe première réalisent vraiment un bon travail.

Propos recueillis par Farid A.

Pour ne rien manquer de l’actualité du foot francilien :