Interview

Eric Lacomat (Montreuil FC) : « Je n’avais pas prévu de devenir président »

14/01/2020 à 12:25

Eric Lacomat (41 ans) est l'actuel président du Montreuil Football Club. Avant d'atteindre ce poste, ce Montreuillois pur jus a connu une belle carrière de joueur au Paris FC (N/CFA), aux Lilas (CFA 2) et au Red Star (CFA). L'ex-défenseur, aujourd’hui coordinateur de projet dans les transports et la logistique, se livre sur son parcours.

Quel regard portez-vous sur votre carrière de joueur ?

Je suis pleinement satisfait de ma carrière. Beaucoup de bonheur et de belles rencontres tout au long de ces années au Paris FC, au Red Star et aux Lilas. J’ai vraiment eu la chance d’avoir cette carrière J’aurais voulu jouer plus haut mais c’est déjà pas mal…

Où avez-vous commencé le football ?

À Montreuil… Puis, j’ai été détecté par le Paris FC, j’étais venu voir un joueur. On a joué contre Créteil avec Montreuil, j’étais alors surclassé avec les séniors. Le Paris FC m’a repéré. C’est Hubert Velud qui m’a fait venir.

Quels souvenirs gardez-vous de vos années au Red Star FC ?

C’est un club mythique. Ils ont gardé la ferveur avec des gens vraiment investis. Le Red Star est hanté par son passé. Ils veulent maintenir toute la beauté et l’historique du club. C’est un club à part. Il y avait toujours des supporters peu importe l’endroit où l’on jouait. Lors de mon premier match avec le Red Star il y a eu un tifo, c’était impressionnant ! Quand on est jeune et issu du 93, le stade Bauer est une enceinte mythique. C’est un stade où on aimait jouer petits. À l’époque, le Red Star c’était le club numéro 1 de Seine-Saint-Denis. J’étais fier quand j’ai été contacté par le Red Star pour y aller. Pourtant, j’avais d’autres propositions mais j’ai fait le choix du cœur. Une concrétisation pour moi.

Comment êtes-vous devenu président du club de Montreuil ?

Je n’avais pas prévu de devenir président. On m’a demandé de donner un coup de main au club. De fil en aiguille, je suis arrivé à ce poste et j’y suis toujours aujourd’hui. La présence de Renaud Miherre à mes côtés lors de la présidence du club était capital pour moi. Il y a eu de belles choses de faites et des erreurs que j’aimerais bien corriger. Quand tout sera abouti, je laisserais la place à un nouvel élan, à de nouvelles personnes.

Et comment s’est faite votre reconversion professionnelle ?

Après le Red Star, j’ai commencé à penser à ma reconversion. J’ai anticipé l’après-football. Je travaillais déjà et j’avais déjà des sociétés. Je ne voulais pas forcément rester dans le milieu du football. C’est un milieu complexe et semé d’embûches… Tout ne dépend pas que de nous et on n’y trouve pas toujours des gens passionnées par le foot. Je suis trop passionné pour faire ma vie dans ce milieu et rencontrer des « requins », des gens qui se fichent du foot et qui ne pensent qu’à l’argent.

Par Nicolas Cotten.

Crédit Photo : Allezredstar.com