Régional 2 (A)Entretien

Hammond Agamah (JA Drancy), un buteur régional proche de l’équipe de N2

24/01/2020 à 11:30

Si la réserve de la JA Drancy trône en tête de la poule A de R2, elle compte en son sein un buteur en plein boom auteur d'un doublé devant le FC Melun (4-2). Il s'agit en l'occurrence d'Hammond Agamah, six réalisations cette saison et qui peut être une belle alternative aux problèmes offensifs de la National 2.

L’analyse sur la victoire devant le FC Melun

« On a joué contre une équipe qui était assez courageuse dans l’ensemble, on a su ouvrir le score rapidement ce qui nous a mis en confiance pour la suite du match, j’ai eu la chance de pouvoir mettre un doublé grâce notamment à un gros pressing de mes coéquipiers. On concède deux buts malheureusement mais je ne m’inquiète pas, on a une défense de qualité qui va corriger le tir au prochain match. »

Son avis sur la première place au classement

« On réalise un beau parcours, le plus important est que nous soyons rester invaincus. Ne perdre aucun match nous apporte beaucoup de confiance, pendant 90 minutes nous savons que nous pouvons faire basculer la rencontre à tout moment, je dirais que le mental est notre plus grande force. Je pense que mon retour, comme celui de Samuel Luketo a apporté à l’équipe une certaine rigueur du niveau d’au-dessus. »

Objectif personnel après avoir inscrit 6 buts

« Je dirais que c’est encourageant, j’ai connu un début de saison un peu délicat en ratant les trois premières rencontres en raison de soucis d’ordre personnelles. Mais depuis, je pense avoir franchi un pallier notamment mentalement en essayant de relativiser, je me dis maintenant que chaque match est pour moi l’occasion de me donner à 100% et montrer à ceux qui doutaient de moi que je vais réussir. Je ne me suis pas vraiment fixé de plafond en terme de réalisations, cette méthode ne m’a jamais vraiment réussi (rires). Mais atteindre entre 15 et 20 buts serait déjà pas mal. »

L’ambition de rejoindre la National 2

« Je ne m’en cache pas et d’ailleurs c’est ce que j’ai dit à mon coach Ralph Nocent, mon objectif en revenant à Drancy était d’intégrer le groupe N2 le plus rapidement possible. Ça ne s’est pas encore fait mais je reste patient, je sais que tôt ou tard j’aurais ma chance, que ça soit à Drancy ou ailleurs. Surtout que j’ai déjà connu le niveau N2 il y a trois ans, je pense que je n’étais pas encore assez mature à cette période et que j’ai manqué de caractère pour m’affirmer vu mon jeune âge. Je suis donc revenu avec un état d’esprit véritablement revanchard, tout en sachant ce que j’avais à faire. »

Développement sur son parcours

« J’ai commencé le football a Villiers le bel de débutant à U15, ce sont pour moi les plus belles années de ma vie. Nous étions vraiment une famille, je jouais avec mes amis d’enfance donc forcément ça se ressentait sur le terrain. Il y avait quasiment chaque semaine des recruteurs qui venaient nous voir jouer, c’est la raison pour laquelle j’ai effectué énormément d’essais durant cette période. Malheureusement, je n’ai pas eu la chance d’intégrer un centre de formation, ce qui revenait souvent c’est que j’avais un profil assez nonchalant, c’est quelques chose que j’ai essayé de travailler avec l’âge mais qui fait partie de moi et que je ne pourrais jamais vraiment gommer a 100%. Je suis ensuite parti jouer en Picardie deux ans à Chantilly en 17 ans Nationaux, ce fut également une expérience enrichissante où j’ai pu rencontrer de belles personnes et par la même occasion découvrir le niveau national. L’année d’après à mes 18 ans, j’ai eu l’opportunité de signer avec le Chievo Vérone alors en série A. J’ai effectué environ une semaine et demie là-bas pour deux matchs amicaux avec la Primavera, ou j’ai eu la chance de mettre un but. L’entraîneur de l’époque Lorenzo D’Anna voulait me faire signer mais la direction a changé d’avis, je ne pourrais vous dire pourquoi, sans doute une histoire d’argent avec mon représentant mais je n’ai jamais vraiment su. »

Rebondir à son jeune âge

« Après ce coup dur, j’avoue que j’étais un peu démotivé et pour couronner le tout je me suis blessé en ayant une pubalgie. Je ne veux pas trop m’attarder sur cela car ce serait trouver des excuses, mais je mentirais si je disais que ça n’a pas eu un impact sur mon évolution sportive. Après ça, je suis allé finir ma saison en 19 ans à Sarcelles on où a fini champion. Puis vient mon arrivée à Drancy où je suis resté deux saisons, durant lesquelles nous sommes montés en R2 et avons disputé deux finales, dont une de coupe de Paris perdue contre saint Brice et une de coupe du 93 remportée contre Montfermeil. La saison dernière je me suis engagé avec Saint Brice en R1, avec qui nous avons fait un bon début de saison avant de connaître quelques difficultés au niveau comptable, en perdant des matchs bêtes qui nous ont définitivement barré l’accession à la montée. Mais je garde un bon souvenir de cette expérience, notamment humainement où j’ai rencontré des personnes de qualité. »

Ambitions sur le prochain déplacement à Palaiseau

« On y va clairement pour gagner et prendre un maximum d’avance sur nos concurrents. Nous devons assumer notre statut et faire preuve de caractère, j’ai foi en notre équipe car mes coéquipiers sont comme moi, eux aussi ont des objectifs élevés donc je ne m’en fais pas trop à ce sujet. »

Propos recueillis par Farid A.