National 2 (A)20ème journée

L’AF Bobigny est tenue en échec par le FC Mulhouse mais conserve son invincibilité

25/02/2020 à 14:30

Restant toujours troisième au classement du groupe A de National 2, l'Académie de Football de Bobigny n'a pas réussi à s'imposer devant son public, en partageant le score avec le FC Mulhouse (1-1).

Un blocage à domicile qui perdure en 2020

On ne viendra pas ici tirer une sonnette d’alarme car la situation est clairement positive à l’AF Bobigny après ces vingt matchs disputés en National 2, se trouvant toujours troisième au classement du groupe A (44 points au compteur) en se tenant à six points du leader bastiais et juste à trois petites unités du CS Sedan Ardennes. Si on ajoute que la réserve du stade de Reims reste à neuf points et que le premier adversaire francilien Sainte-Geneviève à treize, la saison continue comme il se doit pour une équipe qui ambitionne de terminer sur le podium, après un exercice que personne ne voyait aussi réussi lors du démarrage du championnat l’été dernier. Mais comme on se doit de noter aussi les quelques (et rares) couacs, celui du parcours à domicile doit titiller les supporters de Bobigny. Ce dernier n’ayant pas encore réussi à l’emporter sur son terrain en 2020 en restant sur trois matchs nuls consécutifs, synonymes de trois résultats de parité qui peuvent frustrer au sein du club (Lens, Croix et Mulhouse samedi dernier).

Malgré le nul, la série d’invincibilité continue

Si les co-entraîneurs Himed Hamma et Abbès Ousfane n’ont pas du apprécier le match nul obtenu devant le FC Mulhouse (1-1), leur équipe réalise toutefois un parcours de grande classe en restant sur une série d’invincibilité de neuf matchs sans revers (six succès et trois nuls à domicile). Avant de jouer son prochain match sur le terrain de la réserve de Lille le 7 mars prochain, Bobigny restera donc sur une série de 4 mois sans avoir connu le goût de la défaite, restant par ailleurs invaincu hors de ses bases cette saison avec 7 victoires consécutives avant ce déplacement dans le Nord. Le temps de corriger certaines choses entrevues samedi dernier contre les alsaciens, avec une possession de balle balbynienne certes mais une difficulté à accélérer le jeu et trouver le bon joueur dans la profondeur qui était assez répétitive entre déchet technique et manque de prise de décision pour trouver un décalage plus rapidement devant une équipe regroupée dans son camp, cherchant à absorber son adversaire pour le piéger sur contre-attaque.

Par Farid A.